Municipales : les trois référendums ultra-libéraux qu'imagine Charles Beigbeder pour Paris

Municipales : les trois référendums ultra-libéraux qu'imagine Charles Beigbeder pour Paris

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES 2014 - Le candidat dissident de la droite parisienne veut soumettre trois questions au vote des Parisiens avant fin 2014 en cas d'élection. L'une des propositions propose de rendre les expulsions des locataires plus faciles.

Dans la course à la municipale Parisienne, Charles Beigbeder, dissident de droite de Nathalie Kosciusko-Morizet entend bien occuper l'espace laissé à droite par la candidate de l'UMP, qu'il juge trop centriste. Cet homme d'affaires libéral a ainsi annoncé qu'il allait, en cas d'élection, soumettre trois référendums aux parisiens, avant fin 2014. Objectif selon cet entrepreneur : lutter contre la "gabegie" de la mairie de Paris.

Charles Begbeider va ainsi proposer de rendre les expulsions de locataires plus "faciles". Le candidat a imaginé un contrat de location moins cher pour un logement assorti d'une condition d'expulsion immédiate des mauvais payeurs. Y compris pendant la trêve hivernale."Il faut arrêter avec ce misérabilisme qui dit qu’on n’a pas le droit d’expulser les mauvais payeurs !" S’exclame le candidat.

Licencier plus facilement

Concrètement, la question soumise aux Parisiens proposera de demander au Parlement de pouvoir expérimenter localement cette disposition. Il serait également demandé aux Parisiens s'ils souhaitent un "assouplissement" du droit du travail pour permettre aux employeurs de "pouvoir licencier plus facilement".

Le deuxième référendum portera sur l'instauration d'une police municipale. "Voulez-vous supprimer l'arrêté du 12 Messidor an VIII , qui règle les attributions du Préfet de Police de Paris ?" prévoit de demander le candidat aux habitants de la capitale. À Paris en effet, le pouvoir de police est confié au préfet et le maire n'a pratiquement aucune compétence en la matière . Pendant la campagne, la droite milite activement pour supprimer cette particularité.

Enfin, l'entrepreneur va proposer de supprimer les avantages sociaux accordés aux "Non Parisiens". "29 aides sociales sont accordées par la mairie de Paris à des personnes qui ne vivent pas dans la ville" fustige le candidat, qui n'a cependant pas pu citer une seule de ces aides. Cette proposition se retrouve également dans le programme du Front National (FN).  "On ne connaît pas le programme du FN, évacue son bras droit et candidat dans le 10e, Serge Federbusch. On propose simplement des mesures de bon sens".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter