Municipales : un électeur sur trois pense que le risque d'exposition au coronavirus est "élevé" en allant voter

Municipales : un électeur sur trois pense que le risque d'exposition au coronavirus est "élevé" en allant voter

SONDAGE EXCLUSIF - Selon notre enquête Harris Interactive - Epoka pour TF1, LCI et RTL, les électeurs à penser qu'il y a un risque élevé à se rendre dans les bureaux de vote, les dimanches 15 et 22 mars, sont largement minoritaires.

C'est un des enjeux du scrutin des élections municipales. Alors que les cas se déclarent par centaines chaque jour, le premier tour des élections municipales, et son corollaire, à savoir des milliers de personnes se succédant dans les bureaux de vote, arrivent. Et avec eux, une hausse des risques de contamination alors que les encouragements à la limitation des déplacements est de mise. 

Une échéance à laquelle le gouvernement s'est préparé. On encourage ainsi à venir voter tôt dans la journée pour diminuer les risques de contamination. Ou à venir avec son propre stylo pour signer les listes d'émargement. Sans oublier cette incitation à respecter une distance d'un mètre au sein du bureau de vote.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

En vidéo

Coronavirus : à Mulhouse, des "mesures exceptionnelles" pour les municipales

Lire aussi

Une liste de mesures, non exhaustive, qui ne parvient toutefois pas à rassurer pleinement les électeurs à quelques jours du scrutin. Ainsi, selon un sondage Harris Interactive-Epoka pour TF1, LCI et RTL, publié jeudi 12 mars, 32% des électeurs estiment que le risque d'exposition au coronavirus sera "élevé", dimanche 15 et 22 mars, et 68% à penser que le risque est "faible". 

Ils sont 33% à le penser parmi les électeurs de gauche aux élections européennes 2019, 26% chez les électeurs de LaRem et du Modem, 18% chez les électeurs de droite. Et alors que la question d'un surcroît d'abstention du fait de l'épidémie se fait jour, ils sont 53% des électeurs du RN à le penser.

Enquête réalisée en ligne du 6 au 10 mars 2020. Échantillon de 848 personnes habitant une commune de 10 000 habitants et plus, issu d’un échantillon de 1 490 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : Sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et vote aux élections précédentes pour les intentions de vote.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter