Nantes : à la chasse aux abstentionnistes, tout est permis

Nantes : à la chasse aux abstentionnistes, tout est permis

DirectLCI
ELECTIONS – Johanna Rolland (PS) et Laurence Garnier (UMP) rivalisent de techniques et d’astuces pour convaincre les abstentionnistes, avant le second tour des élections municipales dimanche.

Dimanche, quelque 83 000 Nantais inscrits sur les listes électorales ne se sont pas déplacés pour le premier tour des élections municipales . Une masse d’électeurs qui peut donc, potentiellement, faire basculer le sort du deuxième tour dimanche… pour peu qu’ils se mobilisent. Les équipes de Laurence Garnier (UMP) ne s’y sont pas trompées : dès lundi, elles ont émargé les listes électorales pour retrouver les noms des abstentionnistes .

"On les croise avec les fichiers de l'UMP et de l’UDI, pour voir lesquels ne sont pas allés voter et pour les relancer", explique Guillaume Richard, directeur de campagne de Laurence Garnier. "Souvent, ce sont des personnes âgées, chez qui il y a donc des procurations à récupérer…" Pour les autres, des opérations de "phoning" sont prévues. "On trouve leurs numéros dans les Pages jaunes ou les Pages blanches", poursuit Guillaume Richard.

Des quartiers "ciblés", avec du "porte-à-porte sélectif"

Les équipes de Laurence Garnier n’ont toutefois pas passé au crible toutes les listes électorales de la ville de Nantes : une trentaine de bureaux de vote ont été ciblés comme "prioritaires". Soit un potentiel de 20 000 électeurs. "On a privilégié les bureaux où il y a un vrai ras-le-bol, où les gens sont énervés contre la gauche, et pas forcément ceux qui votent à droite habituellement", souligne Guillaume Richard, qui cite les exemples de "Malakoff" ou de "Bellevue". Les équipes de Laurence Garnier y pratiquent aussi du "porte-à-porte sélectif", toujours à l’aide de leur fichier d'émargement des listes électorales et des Pages blanches.

Du côté de Johanna Rolland (PS), on ne pratique "pas de phoning". "Nous avons repéré les bureaux de vote qui ont peu voté, et y sommes retournés en porte-à-porte", explique-t-on dans l’entourage de la candidate socialiste. "Certaines cages d’escalier, comme aux Dervallières, nous ont vus passer trois fois au cours de cette campagne !" Les équipes de l’actuelle première adjointe au maire jouent aussi "la carte de la visibilité" : une distribution "massive" de sa profession de foi a ainsi eu lieu ce vendredi matin à l’entrée des écoles et sur les marchés.

Opération "10 SMS pour Johanna"

Sur la Toile, les internautes sont également invités à prendre part ce midi à un "hangout" avec Johanna Rolland , sorte de visioconférence en ligne, à l’aide du hashtag #dismoiJR . Enfin, ce soir, les militants vont lancer une opération "10 SMS pour Johanna". "Chaque personne doit envoyer un appel à voter Johanna Rolland à dix personnes de son répertoire téléphonique, qui elles-mêmes devront l’envoyer à dix personnes", explique un communiqué de presse. "Consigne sera donnée d’arrêter la diffusion des SMS à minuit."

Plus d'articles