Nantes : tous les chiffres à connaître avant d’aller voter dimanche

Nantes : tous les chiffres à connaître avant d’aller voter dimanche

DirectLCI
MUNICIPALES – Combien y-a-t-il d’électeurs inscrits à Nantes ? Combien n’ont pas voté dimanche dernier ? Quelles sont les réserves de voix à droite et à gauche ? Revue de tout ce qu’il faut savoir avant le second tour des élections municipales dimanche prochain.

181 897. C’est le nombre de Nantais inscrits sur les listes électorales. Ils  pourront se déplacer dimanche dans l’un des 209 bureaux de vote , répartis dans 47 écoles publiques. Ils seront ouverts de 8 h à 20 h.

82 777. C’est le nombre d’électeurs inscrits qui n’ont pas été voter dimanche dernier, faisant grimper le taux d’abstention à 45, 50% pour ce premier tour. Un score encore jamais atteint pour une élection municipale à Nantes : il était de 44, 86% en 2008.

10. C’est le nombre de candidats qui se sont présentés au premier tour à Nantes. Un record : en 2008, ils étaient sept ; en 2001, cinq ; trois en 1995, et cinq en 1989.

55, 68 %. C’est, au vu des résultats de dimanche dernier , le score que peut espérer atteindre la gauche dimanche prochain. La PS Johanna Rolland a en effet obtenu 34, 50 % des voix, suivie par l’EELV Pascale Chiron (14, 54 %). Guy Croupy (Front de gauche, Nantes à gauche toute) a fait 5, 03%, Arnaud Kongolo (divers gauche ) recueille 0, 45 % de voix et Hélène Defrance (Lutte ouvrière) 1, 16 %.

24,15%. C’est le pourcentage de voix obtenues par Laurence Garnier, candidate UMP. En 2008, la tête de liste Sophie Jozan avait recueilli 29, 9% des suffrages exprimés. Mais en 2010, les listes se sont multipliées à droite : Pierre Gobet (Parti des Nantais) a recueilli 4,30 % des voix ; Sophie Van Goethem (Une chance pour Nantes) : 5,58 % ; Xavier Bruckert (Modem) : 2,10 %. Le FN Christian Bouchet obtient lui 8, 14% Hors Sophie Van Goethem, aucun n’a donné de consigne de vote pour le second tour.

65. C’est le nombre d’élus qui siégeront au conseil municipal de Nantes. Actuellement, 53 sièges sont occupés par la majorité de gauche, 10 par l’opposition UMP, et deux pour les démocrates, menés par Benoît Blineau (Centre démocratie et progrès). Mais dimanche, les électeurs voteront également pour la première fois au suffrage universel direct pour les conseillers communautaires, qui siégeront à Nantes Métropole. Pour Nantes, 48 sièges sont à pourvoir, sur un total de 97.

1977. C’est la dernière fois qu’il y a eu un second tour aux élections municipales à Nantes. En 1977, Alain Chénard, à la tête d’une liste d’union de la gauche, est élu au second tour avec 50, 3% des voix. Il est renversé en 1983 par Michel Chauty, sénateur de Loire-Atlantique, qui mène une liste d’union de l’opposition (RPR, UDF, CNIP) dès le premier tour, avec 50, 48%. A partir de 1989, Jean-Marc Ayrault est élu à chaque scrutin au premier tour : 50, 19% en 1989 ; 55, 02 % en 1995 ; 54, 94% en 2001, et 55, 71 % en 2008.
 

Plus d'articles