Neuilly-sur-Seine : le match des droites

Neuilly-sur-Seine : le match des droites

DirectLCI
POLITIQUE - À l'occasion des élections municipales de mars prochain, les étudiants du Celsa scrutent pour metronews le programme des candidats d'une dizaine de villes d'Île-de-France. Aujourd'hui, focus sur Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Quatre candidats pour un fauteuil. A Neuilly-sur-Seine, le maire UDI Jean-Christophe Fromantin devra défendre sa place face aux deux candidats divers droite Franck Keller et Bernard Lepidi, et à la candidate socialiste Marie Brannens.

> Cadre de vie, mission propreté pour tous

Franck Keller s’est distingué en postant régulièrement des photos de poubelles sur les réseaux sociaux. Estimant que la ville est sale, il souhaite mettre en place un "Plan Propreté", en créant notamment une équipe de nettoyage d’intervention rapide. Jean-Christophe Fromantin se targue pourtant d’avoir installé 500 nouvelles poubelles, et promet d’ajuster la carte des outils de nettoyage lors de son prochain mandat. Mais pour Bernard Lepidi, il faut avant tout rétablir les cantonniers.


Du côté des services, le maire promet d’explorer de nouveaux modes de gardes, comme la garde partagée. Mais tous ses opposants s’accordent pour proposer de nouvelles places en crèche. Franck Keller promet de doubler leur nombre en favorisant l’installation de crèches d’entreprises ; Bernard Lepidi et Marie Brannens "de les développer" simplement.

> Emploi et économie, les candidats misent sur le commerce de proximité

Siège de nombreuses entreprises, l’attractivité économique de Neuilly préoccupe les candidats. Marie Brannens espère attirer PME et PMI en soutenant celles qui proposent des CDI. Elle souhaite par ailleurs favoriser le maintien des commerces de proximité, tout comme Jean-Christophe Fromantin et Franck Keller. L’un en améliorant le cadre de vie autour de ces lieux, l’autre en organisant des brocantes ou des foires.


Bernard Lepidi, lui, propose la construction d’une salle polyvalente à l’usage des entrepreneurs et l’occupation des immeubles de bureaux vides par des entreprises.

> Transports, Axe majeur, enjeu majeur

L’avenue Charles-de-Gaulle est au cœur d’un projet d’aménagement : "l’Axe Majeur". Jean-Christophe Fromantin espère rapidement revoir le système de feux et de marquages sur cet axe, avant enfin d’enfouir la route. En attendant, Franck Keller souhaite créer des passerelles le long de l’avenue et mettre en place un péage entre Porte Maillot et La Défense pour les automobilistes non-résidents.

Marie Brannens et Bernard Lepidi proposent eux aussi la création de passerelles. Ils envisagent également d’y réduire la vitesse de circulation.

> Logement, le PS veut transformer les bureaux en logements sociaux

Avec 4% de logements sociaux, la ville fait figure de mauvaise élève en la matière. Face au manque de foncier disponible, Marie Brannens propose de transformer certains immeubles de bureaux en logements sociaux, et d’en rendre l’attribution plus transparente. Attribution que Franck Keller aimerait voir réservée aux seuls Neuilléens. Il désire aussi imposer aux promoteurs un quota de logements sociaux dans les constructions futures.

Dès son élection, il promet d’engager une action de réhabilitation des immeubles indécents du 167-169 avenue Charles-de-Gaulle. Pour ces bâtiments, Jean-Christophe Fromantin entreprend de son côté d’accélérer la procédure de démolition-reconstruction décidée récemment.

Bernard Lepidi, propose lui aussi la réhabilitation immédiate de l’immeuble et suggère même de revoir totalement le fonctionnement de la Semine, qui gère les logements sociaux à Neuilly.

> Sécurité, des caméras pour la ville la plus sûre de France

Avec trois fois moins d'agression que la moyenne nationale, Neuilly-sur-Seine est la ville la plus sûre de France. La richesse réputée de ses habitants suscite tout de même les convoitises. La sécurité sera un point clé de la campagne.

A ce propos, Marie Brannens propose de créer des postes d’agents de proximité. Jean-Christophe Fromantin parle, lui, d’un "juste équilibre à trouver avec l’Etat" entre police nationale et police municipale, dont Franck Keller ambitionne de doubler les effectifs, et d’y créer une brigade d’intervention anti-cambriolage.

Il promet aussi de tripler le nombre de caméras de vidéo-surveillance dans la ville (35 actuellement). Bernard Lepidi va même plus loin, en promettant l’installation de 200 caméras dès la première année de son mandat. Enfin, les deux candidats divers droite envisagent de prendre un arrêté municipal pour interdire la mendicité dans les rues de Neuilly.

Plus d'articles

Sur le même sujet