Nice: Christian Estrosi largement devant ses trois adversaires du second tour

Nice: Christian Estrosi largement devant ses trois adversaires du second tour

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES - Le maire UMP sortant obtient près de 45% des suffrages au premier tour. Le second tour sera une quadrangulaire avec Marie-Christine Arnautu (FN-RBM), Patrick Allemand (PS) et Olivier Bettati (DVD).

Christian Estrosi (UMP) ultra-favori (44,98%)
Il rêvait sans l’avouer d’une victoire dès le premier tour. Une hypothèse accréditée par le sondage CSA Nice-Matin réalisé les 24 et 25 février . Cela aurait été historique, ce ne sera pas pour cette fois. Le maire candidat arrive cependant très largement en tête au premier tour, avec presque 45% des suffrages. Un score qui le met en ballottage très favorable lors de la quadrangulaire du second tour, qui l'opposera à Marie-Christine Arnautu, Patrick Allemand et Olivier Bettati. "A eux trois, ils totalisent 5.000 voix de moins de nous au premier tour ! compte Christian Estrosi. Nous avons huit jours pour transformer et amplifier ce magnifique résultat".

Marie-Christine Arnautu (FN-RBM) sauve les meubles (15,6%)
"Soutenue par Marie Le Pen", comme le rappellent l’additif collé sous ses affiches et la venue à Nice, mercredi dernier, de la présidente du Front national, Marie-Christine Arnautu n’a pas fait aussi bien que Marine Le Pen à la présidentielle (23%), mais elle fait nettement mieux que Lydia Schenardi en 2008 (4%). Elle affirmait dans metronews en décembre "je sais que j’arriverai en tête ! Et ce dès le premier tour". Elle sera au second, en deuxième position, avec un matelas de voix supérieur à ce que tous les sondages prédisaient.

Patrick Allemand (PS-Verts) s'effondre (15,25%)
C’est un accident industriel pour la liste conduite par Patrick Allemand. Le patron du PS azuréen avait pourtant réussi à rassembler derrière lui les Mottard, le MRC et les Verts. Ne manquaient que les communistes (Robert Injey est crédité de 5,38%) et quelques (ex)socialistes partis sur la liste d’Olivier Bettati. "C'est une tendance nationale qui fait qu'on est à un score si bas" explique Patrick Allemand, déçu. Il n'envisage pas de fusionner avec la liste conduite par Robert Injey, malgré la main tendue de ce dernier, qui "appelle à la fusion des listes de gauche".

Olivier Bettati (DVD) se qualifie d'un cheveu (10,13%)
Il se voyait dans le fauteuil du maire de Nice avec une liste transpartisanne qui, sur le papier, avait de quoi séduire. Olivier Bettati a mis de gros moyens pour promouvoir sa liste, composée de personnalités de droite comme l’ancien premier adjoint Benoit Kandel et de gauche avec Marc Concas . Avec un score de 10,13%, la liste conduite par Olivier Bettati est qualifiée pour le second tour à la faveur d'une poignée de suffrages. "Nous sommes ce soir la 4e force politique de la ville de Nice" s'est satisfait sur Twitter Olivier Bettati.

Jacques Peyrat (DVD), le combat de trop (3,69%)
L’ancien maire n’a pas réussi à attirer les Identitaires de Philippe Vardon, les "indignés" du FN, ni surtout les déçus de Christian Estrosi. Avec un très modeste 3,69%, il se classe avant dernier, derrière Philippe Vardon (4,44%). Michel Cotta obtient 0,53%.

Lire et commenter