Nicolas Hulot au gouvernement : 15 ans de réflexion

Nicolas Hulot au gouvernement : 15 ans de réflexion

NOMINATION - L'emblématique militant écologiste Nicolas Hulot a été nommé mercredi au ministère de la Transition écologique et solidaire. L'aboutissement d'une très longue réflexion qui aura duré trois quinquennats.

Il se décide enfin. Nicolas Hulot, l'une des figures les plus emblématiques de l'écologie en France, a été nommé mercredi au gouvernement d'Edouard Philippe. Très logiquement, le journaliste, animateur et producteur qui sussurre depuis des années à l'oreille des dirigeants français, parfois sans être totalement écouté, a fini par franchir le pas. Dans un communiqué, il s'explique sur ses motivations : 

Toute l'info sur

La présidence Macron

Ceux qui me connaissent savent qu’être ministre n’est pas pour moi un objectif en soi. Je pèse toutes les implications de cette décision. Cependant, j’ai l’intuition, sans en avoir la certitude, que la donne politique ouvre une nouvelle opportunité d’action [...] Je considère surtout que l’urgence de la situation m’impose de tout tenter pour faire émerger le nouveau modèle de société que nous appelons collectivement de nos vœux- Nicolas Hulot

La fin d'une très longue réflexion pour ce militant historique, jamais encarté, toujours libre de critiquer les manquements de la France face à ses obligations environnementales. Une réflexion qui aura duré près de trois mandats présidentiels. Il aurait en effet refusé une nomination à l'écologie en 2002, sous Jacques Chirac. Puis il avait envisagé de se présenter en 2007, avant de se retirer, non sans avoir fait signer à la plupart des candidats son "Pacte écologique". En 2011, candidat à la primaire d'EELV pour la présidentielle, il avait été battu par Eva Joly. En 2015, il avait été l'envoyé spécial de François Hollande dans le cadre de la Cop21, présidée par la France. 

Puis en 2016, après une longue réflexion, il avait décidé de ne pas se porter candidat à nouveau, ne se sentant "pas à la hauteur" des enjeux. Ce qui ne l'a pas empêcher se faire entendre dans la campagne, saluant "l'émulation" en matière de transition écologique dans les programmes de Jean-Luc Mélenchon, de Benoît Hamon mais aussi d'Emmanuel Macron

En vidéo

"Off" - Hulot sur la présidentielle : "Je ne me sentais pas à la hauteur pour assumer cette responsabilité"

Un choix qui oblige

Nicolas Hulot avait cependant jugé qu'Emmanuel Macron n'était pas le meilleur élève en matière de prise de conscience écologique. "Jean-Luc Mélenchon a fait preuve d'un éveil que d'autres n'ont pas opéré", avait-il notamment lancé en mars dernier. "Entre lui, Hamon et Macron, converti de manière beaucoup plus récente et moins spontanée à mon avis, il y a une émulation."

Le choix d'entrer au gouvernement engage profondément Emmanuel Macron, critiqué pour son projet jugé trop frileux en matière d'écologie, notamment sur le nucléaire, dont il ne prévoit pas la sortie à court terme. Il engage aussi Nicolas Hulot, qui n'a eu de cesse d'épingler les gouvernements successifs sur leurs manquements en matière de lutte contre le réchauffement climatique. 

"Privée de candidat pendant cette campagne inédite à tout point de vue, l’écologie retrouve enfin une place de choix avec la nomination de Nicolas Hulot à la tête du Ministère de la transition écologique et solidaire", s'est ainsi félicitée l'eurodéputée écologiste Karima Delli. "Nous espérons que Nicolas Hulot pourra engager le gouvernement vers toutes les solutions d’avenir que porte le projet écologiste". L'ancienne ministre Cécile Duflot a tout simplement souhaité "bonne chance" au nouveau ministre de l'Ecologie. 

En vidéo

La bio express de Nicolas Hulot, le nouveau ministre de la transition écologique et solidaire

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Malaise cardiaque d'Eriksen : "S'il n'est pas nul, le pourcentage de chances pour qu'il rejoue un jour est faible"

VIDÉO - "C'est un montage contre moi" : Mélenchon réplique aux accusations de complotisme

EN DIRECT - Covid-19 : 13 décès en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

États-Unis : "avalé" par une baleine, un pêcheur en ressort indemne

"Je ne m’arrêterai jamais de parler" : les confidences de Mila dans Sept à Huit

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.