Nord-Pas-de-Calais-Picardie : Xavier Bertrand en situation de battre Marine Le Pen

Nord-Pas-de-Calais-Picardie : Xavier Bertrand en situation de battre Marine Le Pen

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
SONDAGE – Selon une étude Ifop-Fiducial publiée mercredi, le chef de file des Républicains pourrait remporter les élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, mais seulement en cas de duel contre Marine Le Pen.

La nouvelle devrait rassurer (un peu) tous ceux qui s'inquiètent d'une victoire du Front National en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Alors que de nombreux sondages donnent Marine Le Pen gagnante au second tour des régionales, une étude Ifop-Fiducial pour iTélé, Paris Match et Sud Radio vient inverser la tendance ce mercredi, à quatre jours du premier tour. Selon cette enquête, Xavier Bertrand, qui emmène la liste Les Républicains/UDI/MoDem, pourrait l'emporter d'une courte tête le 13 décembre prochain, en cas de duel face à l'extrême droite.

A LIRE AUSSI >> Retrouvez tout notre dossier consacré aux élections régionales

Ce nouveau sondage confirme l'avance de la présidente du Front national au premier tour : elle est actuellement créditée de 15 points d'avance sur son rival de droite (39% contre 24%), tandis que Pierre de Saintignon, le candidat du Parti socialiste, ne recueillerait que 20 % des suffrages. Pour le second tour, trois cas de figure apparaissent : soit les trois listes se maintiennent, soit la gauche se désiste, soit c'est la droite qui le fait. Selon l'Ifop, le seul cas de figure dans lequel le Front national serait battu est si la liste du PS n'y prend pas part. Dans ce cas, Xavier Bertrand recueillerait 50,5 % des voix, contre 49,5 % pour Marine Le Pen. En cas de duel PS-FN, la liste d'extrême droite s'imposerait 52-48 et, dans le cas d'une triangulaire, elle sortirait vainqueur avec 42% des voix, contre 30% pour Pierre de Saintignon et 28% pour Xavier Bertrand.

Que feront les candidats ?

Reste maintenant à savoir quelle sera la posture des différents candidats. Dans le camp des Républicains, on a déjà fait savoir à plusieurs reprises qu' aucun rapprochement avec la gauche n'était envisageable entre les deux tours. Les choses sont toutefois moins claires du côté de la gauche. Manuel Valls a un temps suggéré une fusion entre les listes de gauche et de droite pour faire barrage au Front national, avant de subir les foudres de son parti, farouchement opposé à une telle idée. Mais les lignes bougent : ce mercredi, Pierre de Saintignon a affirmé qu'il prendrait ses "responsabilités" pour faire barrage au FN. "Mme Le Pen ne sera pas présidente de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie", a-t-il lancé sur RTL.

EN SAVOIR +
>>
Face au Front national, un front républicain plus incertain que jamais
>> Retrouvez les résultats des régionales sur notre page spéciale
>>
VIDEO - Xavier Bertrand : "Je suis le seul à pouvoir l'emporter face à Marine Le Pen"
>>
Retrouvez toute l'actualité des régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Plus d'articles

Lire et commenter