Pape Diouf et le MoDem annoncent leur rupture

Pape Diouf et le MoDem annoncent leur rupture

DirectLCI
MUNICIPALES – En contact appuyés depuis plusieurs semaines, le MoDem et Pape Diouf ont décidé de se séparer à l’approche des municipales. Une divergence de fond serait à l’origine de la rupture.

Une rupture politique 2.0. "Malgré la publication des bans, le mariage entre le MoDem et Pape Diouf est annulé en raison de divergences importantes". Sur Twitter, le secrétaire général adjoint du parti centriste, Christophe Madrolle, a confirmé avec humour dimanche matin la fin des discussions avec l’ex-président de l’OM, candidat aux municipales.

Dans une tentative de dédramatisation, le responsable politique souligne que les deux partis ne sont pas "dans la même logique de rassemblement". Sous-entendu, les multiples soutiens de Pape Diouf sont mal vus par les élus centristes. "La dimension groupusculaire citoyenne prend le pas sur le reste", précise Christophe Madrolle pointant également le manque "de réponses claires sur le programme" et "sur le positionnement au second tour".

Pape Diouf serein

Prenant "acte" de la décision du MoDem, Pape Diouf ne semble pas plus bouleversé que cela. "Je suis en accord avec moi-même et l'idée de rassemblement que j'ai initiée, dans laquelle toute idéologie et démarche politicienne doivent être mises en dehors", adresse-t-il aux élus centristes en forme de petit pic. "Les négociations étaient au point mort", poursuit-il tout en refusant l’étiquette de mouvement "groupusculaire".

Après avoir lancé un appel aux Marseillais sur Internet pour rejoindre son mouvement baptisé : " Changer la donne ", le candidat présentera ses listes lundi. "Ce sont de vrais professionnels dans leur domaine, même si ce ne sont pas forcément de vrais politiques", précise le candidat crédité de 4 % de suffrages selon un récent sondage.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter