Paris : contre le "sport business", les écolos prônent le "sport pour tous"

Paris : contre le "sport business", les écolos prônent le "sport pour tous"

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES 2014 - Christophe Najdovski, candidat EELV à la mairie, a proposé à metronews un "voyage au cœur du sport bling bling" dans le 16e arrondissement. L'écologiste, en rupture avec le PS sur ce sujet, propose d'investir massivement pour le sport de proximité.

Extension de Roland Garros : 273 millions d'euros, dont 20 millions de la Ville, pour un seul tournoi annuel. Nouveau Jean Bouin : 160 millions d'euros, pour un stade à moitié vide. Privatisation de la piscine Molitor, vente envisagée du Parc des princes à l'actionnaire qatari du PSG… A ceux qui reprochent aux écologistes de proposer un programme 100 % compatible avec celui d'Anne Hidalgo (PS), voici un sujet sévère de discorde : le sport à Paris.

Pour nous en convaincre, le candidat EELV Christophe Najdovski a proposé à metronews un "voyage au cœur du sport business" dans le secteur Auteuil-Les Princes (16e arrondissement), où se jouxtent les plus grands stades de prestige de la capitale. Il y a dénoncé le goût du "bling bling", opposant à la politique conduite par Bertrand Delanoë "le sport pour tous" et proposant d'investir "deux tiers des crédits d'investissement" dans le sport amateur.

"Une poignée de jeunes happy few"

L'écologiste s'est posé devant le site du stade Hébert, ancien équipement de proximité démoli pour accueillir le futur centre d'entraînement d'élite de la FFT, qui "ne profitera qu'à une poignée de jeunes happy few du tennis français". Puis il a déambulé dans les serres tropicales d'Auteuil et leurs espèces protégées, qui seront transférées pour étendre Roland Garros.

Il a ensuite harponné la "privatisation" de la piscine Molitor, reconstruite par le groupe privé Colony Capital, "un hôtel de luxe où il faudra payer 15 à 20 euros l'entrée, et 100 euros la journée, pour pouvoir s'y baigner". L'escapade s'est terminée devant l'imposant Jean Bouin, arène du Stade français, et ses 20.000 places, "une belle coquille qui ne sert à rien" car, assure le conseiller de Paris EELV Yves Contassot, "on ne dépasse jamais les 15.000 spectateurs".

Piscines et randonnées

Paris n'est-il pas suffisamment loti en matière de sport ? "La part des équipements de proximité, argumente Christophe Najdovski, atteint seulement la moitié de la moyenne francilienne et le quart de la moyenne nationale". Aussi le candidat prône-t-il la création de 10 nouvelles piscines pérennes , dont deux "écologiques" dans le 12e et le 15e, et de 10 bassins "temporaires" l'été. Le tout pour "400 millions d'euros sur deux mandatures".

Il propose aussi des "parcours de randonnée" sur la Petite ceinture et les berges de Seine et une "Nuit blanche du sport" fin juin "pour permettre aux Parisiens d'accéder à des événements gratuits organisés par les clubs". Enfin, le programme des Verts prévoit de "piétonniser certaines rues parisiennes" pour les dédier "temporairement" aux loisirs. Sous les pavés, le sport.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter