Paris : Dominique Tiberi s'accorde avec NKM dans le 5e arrondissement

Paris : Dominique Tiberi s'accorde avec NKM dans le 5e arrondissement

DirectLCI
MUNICIPALES 2014 - Dans le 5e arrondissement, le fils du maire sortant, Dominique Tiberi, avait recueilli près de 20% des voix à l'issue du premier tour dimanche soir. Il s'est finalement rallié à la liste de NKM, alors que la gauche est passée en tête.

C'était l'un des cailloux dans la chaussure de Nathalie Kosciusko-Morizet depuis dimanche : le sort de Dominique Tiberi, dans le 5e arrondissement. Le fils du maire sortant a obtenu 19,4 % au premier tour , un score qui lui permettait d'être présent au second tour, dimanche prochain.

Mais son maintien pouvait être synonyme de grand danger : la candidate PS est arrivée en tête, avec 33,9 % des voix. Cinq points devant Florence Berthout, la candidate officielle de l'UMP. Pas question de perdre l'arrondissement pour NKM. Alors les deux ex-rivaux se sont mis autour d'une table, lundi après-midi. "Nous avons eu des discussions, en tête à tête, sans état-major, pour parvenir à un accord", explique Florence Berthout, qui ajoute que les discussions ont eu lieu "jusqu'à ce mardi matin".

"Une manœuvre politicienne" pour le PS

Dominique Tiberi a finalement accepté la place de numéro 2. Dimanche soir, après son résultat, il clamait pourtant qu'il n'accepterait que d'être numéro 1 . " Le seul message que l'entourage de NKM m'a envoyé, c'est une équipe pleine d'agressivité, ce soir, à la mairie du 5e" avait-il déclaré, après une soirée très tendue pour la soirée électorale.

"Ces tensions sont normales", relativise Florence Berthout. Désormais, la liste du 5e comprend six candidats UMP-UDI-Modem et 5 tibéristes en position éligible. "Si on additionne nos voix, nous arrivons à 47,93 %, analyse la candidate. C’est le meilleur résultat qu'a fait la droite depuis longtemps".

Dans un communiqué, Marie-Christine Lemardeley, la candidate PS, a dénoncé "une manœuvre dans la pire tradition des combines politiciennes". "Après avoir dit et répété à l'envi qu'elle renouvellerait la droite parisienne et ses méthodes, la députée de l'Essonne, en difficulté à Paris, se soumet à la volonté du système Tiberi", poursuit-elle. L'arrondissement, qui envoie 4 élus au Conseil de Paris , est symbolique mais pas primordial pour gagner la capitale. Les 12e et le 14e arrondissements, plus peuplés, vont être les points chauds de l'élection à venir.

Plus d'articles

Sur le même sujet