Paris : NKM veut couvrir les voies ferrées de la gare du Nord

Paris : NKM veut couvrir les voies ferrées de la gare du Nord

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES 2014 - Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté ce lundi matin un plan pour construire des logements au dessus des voies de chemin de fer de la gare de l'Est et de la gare du Nord. "Irréalisable" pour le maire du 10e arrondissement, Rémi Féraud.

Après la couverture du périphérique, la couverture des voies ferrées. À Paris, où le logement est le thème numéro 1 de la campagne, les candidats rivalisent d'idées pour construire et le moindre espace laissé vacant fait l'objet de projets de construction. Cette semaine, Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) entend recouvrir les voies ferrées au-dessus de la gare de l'Est ainsi que sur la gare routière de la gare du Nord. Les deux bâtiments se situent à quelques centaines de mètres l'un de l'autre, dans le 10e.

Réunissant 1000 logements, une crèche de 700 m2, une cité universitaire de 13.000 m2, un complexe sportif et un centre d'affaires, le projet de la candidate UMP devrait, selon elle, redonner "du potentiel" à ce quartier qui relie deux gares internationales. "Aujourd'hui, un touriste qui arrive de Londres voit la différence entre Saint-Pancras (la gare de Londres, ndlr) où tout est magnifique et la gare du Nord !" fustige la candidate.

"Le terrain n'appartient pas à la ville"

Selon NKM, ce projet, qu'elle prévoit "sur deux mandats", ne devrait rien coûter. Car si les dépenses prévues frôleraient les 280 millions d'euros, il s'équilibrerait avec les recettes foncières des bâtiments construits. "C'est complètement insensé et irréalisable" estime de son côté Rémi Féraud, le maire (PS) de l'arrondissement. Au niveau de la gare de l'Est, les voies sont presque au niveau de la rue. Est-ce que NKM prévoit de les enterrer ?"

L'élu s'interroge également sur les négociations avec Réseau Ferré de France (RFF). Car les terrains n'appartiennent pas à la mairie, mais au gestionnaire des voies ferrées. "Elle rase gratis sur des terrains qui n'appartiennent pas à la Ville", s'agace l'élu. Un argument que NKM balaie. Elle estime pouvoir racheter les terrains à hauteur de 28 millions d'euros : "La SNCF ne posera pas de problème. Au contraire, ils sont demandeurs, ça leur fera de la trésorerie !".

Plus d'articles

Lire et commenter