Le Pen, Asselineau, Mélenchon... que nous apprend le dernier pointage du Conseil constitutionnel ?

LA FIN EST PROCHE - Après Hamon, Fillon, Macron, Arthaud et Dupont-Aignan, c'est au tout de Marine Le Pen et François Asselineau de valider leur candidature à la présidentielle. En queue de peloton, les derniers candidats s'activent pour obtenir leur précieux sésame. On fait le point sur la nouvelle liste de parrainages validés par le Conseil constitutionnel.

Le Conseil constitutionnel a délivré, ce vendredi, sa dernière mise à jour dans la course aux parrainages en vue de l’élection présidentielle. Outre la validation de deux nouveaux candidats, on note que certains prétendants se rapprochent petit à petit de la barre fatidique des 500 parrainages.

Le Pen et Asselineau passent le cap

Donnée favorite du premier tour de la présidentielle depuis des mois, Marine Le Pen a enfin fait valider sa candidature. La présidente du Front national a obtenu les parrainages de 577 maires, une information facile à prévoir...


La grosse surprise de cette nouvelle mise à jour, c’est la validation de la candidature de François Asselineau, le président de l’Union populaire républicaine. Totalement inconnu du grand public, cet ancien haut-fonctionnaire a obtenu le parrainage de 524 maires. Une vraie performance pour lui alors que pour la présidentielle de 2012, il en avait seulement obtenu 17.

En vidéo

Présidentielle : les petits candidats à la conquête des parrainages

Mélenchon et Cheminade proches du but

Pourtant crédité de 12% des intentions de vote, Jean-Luc Mélenchon n’a toujours pas réussi à rassembler les 500 parrainages nécessaires. La diminution drastique du nombre d'élus locaux sympathisants et l'indécision du Parti communiste français à son sujet semblent faire leur oeuvre. Le leader de la "France Insoumise" touche toutefois au but avec ses 432 soutiens enregistrés et validés par le Conseil Constitutionnel.

Ce samedi, Jean-Luc Mélenchon a annoncé qu'il avait recueilli les 500 parrainages nécessaires . Mardi 14 mars, le Conseil Constitutionnel fera un nouveau point sur les parrainages et devrait confirmer l'annonce du leader de la "France Insoumise".


De son côté, Jacques Cheminade devrait aussi rapidement réaliser l’exploit de se qualifier à la présidentielle… pour la troisième fois, après 1995 et 2012 ! Actuellement, le président de Solidarité et Progrès se trouve à 397 soutiens d’élus locaux. Trouver 103 maires d’ici au 17 mars, une formalité pour Jacques Cheminade, rien n'est moins sûr.

En vidéo

Jean-Luc Mélenchon obtient ses 500 parrainages

Poutou, Lassalle, Yade, mission impossible ?

Jean Lassalle, ancien compagnon de route de François Bayrou, a fait le choix de se présenter à l’élection présidentielle et pour l’instant, il lui reste du chemin à faire avant d’être officiellement investi par le Conseil Constitutionnel. Il se trouve actuellement à 289 parrainages. La marche sera-elle trop haute ?


Candidat en 2012, Philippe Poutou est en grande difficulté pour obtenir ses 500 parrainages. La candidat-ouvrier n’a pour l’instant obtenu que 245 parrainages. Sa concurrente à l’extrême gauche, Nathalie Arthaud, a elle déposé les 500 blancs-seings d'élus locaux pour se présenter au scrutin suprême en début de semaine.


Rama Yade, l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, croit dur comme fer qu’elle sera qualifiée pour participer à l’élection présidentielle. Mais pourtant, à 6 jours de la fin des parrainages, la situation semble insurmontable pour elle. Elle plafonne actuellement à 151 parrainages…et ne parlons pas de ces autres têtes connues de la course que sont Henri Guaino (12) et Michèle Alliot-Marie (38), pour qui la collecte a tous les airs du chemin de croix.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter