Partie de campagne, épisode 24 : la semaine des bruits de casseroles

A RETENIR - Dans ce 24ème épisode de Partie de campagne, le Républicain François Fillon évite les médias et tente de ressouder son camp, tandis que Marine Le Pen reçoit un accueil mitigé dans la commune de Clairvaux-les-Lacs, à l'occasion de sa venue pour un meeting de campagne.

La campagne se tend. Manifestation dans le Jura où un village s’oppose à la venue de Marine le Pen et hue ses sympathisants. Charivari dans le Nord, pour dénoncer la visite De François Fillon.. et dans le sud-est contre Emmanuel Macron et ses propos sur la colonisation.


Encore une semaine, où l’on entend peu parler des programmes. François Fillon reprend la proposition de Nicolas Sarkozy sur l’abaissement de la majorité pénale à 16 ans, mais il lui est difficile de faire campagne. Il évite les caméras pour ne pas répéter qu’il renoncerait en cas de mise en examen. 

Pas d'accord entre Mélenchon et Hamon

Emmanuel Macron n’est pas très audible non plus sur ses nouvelles propositions sur la sécurité. Il dit gérer sa double polémique après ses propos sur la Manif pour tous et la colonisation "crime contre l’humanité". Il tente de s’en sortir en citant le "Je vous ai compris" du général de Gaulle, phrase elle aussi à l’époque volontairement ambiguë.


 Enfin à gauche, le rassemblement autour d’un seul candidat a fait long feu. Après des propos apaisants en début de semaine, Jean-Luc Mélenchon et Benoit Hamon ont fini par fermer la porte à tout accord par média interposés.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

JT WE 20H

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter