Partie de campagne, épisode 30 : Macron s’inspire d’un discours de Hollande, Fillon choisit les mêmes mots que Sarkozy

Partie de campagne, épisode 30 : Macron s’inspire d’un discours de Hollande, Fillon choisit les mêmes mots que Sarkozy

PRÉSIDENTIELLE - Cette semaine, Emmanuel Macron s’inspire d’un discours de François Hollande et le Parti socialiste est fracturé avec le soutien de Manuel Valls au candidat d'En Marche. Enfin, Marine Le Pen tacle sa nièce Marion Maréchal-Le Pen.

C’est la semaine où s’est développé un duel à distance nourri de petites phrases assassines entre  Emmanuel Macron et François Fillon. Le candidat des Républicains affuble son opposant d’un nouveau surnom "Emmanuel Hollande" qu’il répète à l’envie et le parti de droite a lancé ce week-end une campagne sur les réseaux sociaux intitulée #MacronLHeritier. En meeting à Marseille, le candidat d’En Marche s’en amuse en lançant "nous tremblons" face à une foule de Marseillais et en assurant que "les héritiers, ce sont eux, pas nous". 

Une petite partie de son discours semble pourtant inspiré de celui François Hollande il y a 5 ans quand il évoquait les grandes vagues d’immigration de l’histoire de la ville. François Fillon, lui, a repris à son compte les mots de Mots de fin de meeting de Nicolas Sarkozy en 2012 : "vous êtes le peuple de France".

Toute l'info sur

LE WE 20H

Valls vote Macron, Hamon tend la main à Mélenchon sans succès

A gauche, le Parti Socialiste s’est fissuré mercredi avec la décision de Manuel Valls de voter Macron en reniant ses engagements de la primaire. Le candidat d’En Marche le remercie du bout des lèvres et François Fillon déclare être prêt à discuter avec lui. Benoit Hamon, désormais lâché par une partie la plus droitière du PS, a proposé une énième fois à Jean-Luc Mélenchon de le rejoindre mais ce dernier s'envole dans les enquêtes d'opinion depuis deux semaines et il lui a opposé sèchement une fin de non-recevoir. 

Enfin, au Front National, un tacle de Marine Le Pen à Marion Maréchal-Le Pen dans une interview à Femme Actuelle. La candidate assure que sa nièce ne sera pas choisie comme ministre dans le cas où le FN gagnerait les élections : "elle est jeune et un peu raide".

Lire aussi

Ce reportage est issu du journal télévisé week end du dimanche 2 avrill 2017 présenté par Audrey Crespo-Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT Week end du 02/04/17 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets enrégions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des  Français.

L’intégralité du des JT Week end est disponible en replay vidéo ci-dessous. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le régulateur britannique recommande de limiter le vaccin AstraZeneca aux plus de 40 ans

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.