Qui est Penelope, l'épouse de François Fillon ?

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
FEMME DE - Très discret sur sa famille, François Fillon a fait le choix de mettre en avant sa femme Penelope au cours de la campagne. Aujourd'hui, celle-ci est dans la tourmente, accusée par "Le Canard Enchaîné" d'avoir occupé un emploi fictif à l'Assemblée.

Penelope Fillon était sorti de son silence au cours de la primaire de la droite. Après une tournée à Marseille dans le cadre de la campagne de son mari, elle avait participé à une conférence de presse à Paris pour présenter les propositions du candidat en matière de "liberté des femmes", notamment sur le sujet des maltraitances conjugales et des mères isolées. "J'ai tout d'un coup senti le besoin de m'impliquer plus fortement", a indiqué l'intéressée mardi matin devant les journalistes. "L'enjeu, cette fois, est différent", a-t-elle justifié. Il s'agissait pour elle d'une mise en scène particulièrement nouvelle. Auparavant, elle ne se mettait pas au premier plan, si ce n'est, il y a un an, pour se confier à Paris Match. Elle y vantait la "loyauté" de François, "malheureux de voir la France s'enfoncer dans le déclin". 

Des emplois fictifs à l'Assemblée ?

Ce mardi 24 janvier, elle refait la Une de l'actualité, à son insu et pas de façon très positive. Elle est accusée par Le Canard Enchaîné d'avoir été rémunérée pendant huit ans comme attachée parlementaire de son mari puis du suppléant de celui-ci à hauteur d'environ 500.000 euros brut. Elle aurait également été embauchée à la Revue des deux mondes pendant plus d'un an pour un salaire de 5000 euros brut mensuels.


Son mari a eu beau assurer qu'elle avait bel et bien travaillé pour lui,  Penelope Fillon a elle-même fragilisé la ligne de défense de l'ancien Premier ministre. Le 2 février, l'émission Envoyé spécial, sur France 2, diffuse des extraits d'un entretien accordé en mai 2007 par Penelope Fillon au Daily Telegraph, dans lequel elle déclare n'avoir "jamais été l'assistante" ni s'"occuper de la  communication" de son époux. 

Rompue à la politique

Penelope Fillon, aussi discrète fut-elle par le passé, n'en a pas moins un pied dans la politique depuis longtemps. Elle accompagnait ainsi son mari lorsque ce dernier a occupé Matignon. Aujourd'hui, elle est elle-même une élue locale, conseillère municipale à Solesmes, petite commune où ils ont leur propriété familiale, dans la Sarthe, ancien fief électoral du candidat à la primaire. Sa fiche d'élue indique simplement : "mère au foyer".

Elle aime sa tranquillité

Penelope  Kathrin Clarke, "Penny" pour ses proches, a rencontré François Fillon au lycée de Sablé-sur-Sarthe dans les années 1970. Originaire de Llanover, village du Pays de Galles, cette femme jugée "discrète" a mis de côté ses études pour élever ses enfants. Elle est restée attachée pendant longtemps à la vie dans la Sarthe avant de s'installer à Paris, en 2002, pour appuyer les ambitions de son mari. 


Se présentant comme une "paysanne", elle s'était ainsi décrite en 2007 dans un entretien à l'hebdomadaire britannique Sunday Telegraph

Je ne refuse pas d'aller à des dîners ou événements mondains, mais ce n'est pas ce que j'aime particulièrement faire. Je préfère m'asseoir au fond de la pièce, à observer et écouter les autresPenelope Fillon

Alors que son mari devenait Premier ministre, la "2e dame" manifestait même une certaine méfiance vis-à-vis de ce statut. "Les gens me demandent quel est mon nouveau rôle, mais il n'y en a pas", disait-elle en 2007. "A la fin de cette semaine, tout disparaîtra et je pourrai continuer comme avant. On ne me reconnaît pas dans les rues et je n'espère pas l'être. J'en serais terrifiée". 


Pour aider François Fillon dans cette bataille cruciale de la primaire, Pénélope semble donc avoir mis de côté ses réticences. Car l'ancien chef de gouvernement a prévenu : c'est maintenant, ou jamais. 

En vidéo

Primaire de la droite et du centre : troisième dans les sondage; Fillon croit à la victoire

En vidéo

François Fillon, un troisième homme en campagne

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Lire et commenter