PHOTOS – Elections régionales : les moments forts du premier tour en images

PHOTOS – Elections régionales : les moments forts du premier tour en images

DirectLCI
1/9 Il est un peu plus de 20 heures ce dimanche. Les premières estimations donnent une victoire historique au Front national, en tête dans six régions sur treize. Le FN est "largement le premier parti de France", se félicite Florian Philippot, donné en tête

AFP

2/9 Le visage grave, le candidat socialiste à la présidence de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Pierre de Saintignon, laisse entendre à demi-mot qu'il est prêt à fusionner sa liste avec celle de son rival Les Républicains, Xavier Bertrand, pour faire b

AFP

3/9 Au même moment, la tête de liste Les Républicains en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand, se dit opposé à toute idée de fusion avec son rival socialiste Pierre de Saintignon pour contrer le Front national.

AFP

4/9 Très vite, le président du parti Les Républicains prend la parole et son message est clair : face au FN, il est hors de question pour sa formation de "fusionner" ou de "se retirer" au second tour.

AFP

5/9 Arrivée largement en tête de la grande région Nord, Marine Le Pen salue "un résultat magnifique que nous accueillons avec humilité gravité et un sens profond des responsabilités".

AFP

6/9 Christian Estrosi, tête de liste LR-UDI-Modem en Paca, appelle sa région à ne pas devenir "le laboratoire de l'extrémisme". Alors que son adversaire FN Marion Maréchal-Le Pen est créditée d'environ 41% des voix, Estrosi, devancé de 15 à 17 points selon l

AFP

7/9 La candidate FN en Provence-Alpes-Côte d'Azur Marion Maréchal-Le Pen, qui enregistre les meilleurs résultats de sa formation, se félicite d'un "score absolument historique". "Nous sommes extraordinairement heureux de ce score qui nous honore et nous obli

AFP

8/9 Lors d'une brève allocution, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, qui conduit la liste du PS arrivée en tête en Bretagne, se dit "conforté" par ce résultat, mais appelle à "une mobilisation très puissante au second tour".

AFP

9/9 Après avoir appelé à ériger un "barrage républicain" dans le Nord et en PACA pour contrer le parti d'extrême droite, le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis annonce le retrait des listes du PS dans ces deux régions, à l'issue

AFP