Pierre Cohen vs Jean-Luc Moudenc : qui a le plus de chances de l'emporter ?

Pierre Cohen vs Jean-Luc Moudenc : qui a le plus de chances de l'emporter ?

DirectLCI
Le sondage IPSOS publié mardi en fin d'après-midi par La Dépêche du Midi, France 3 Sud et France Bleu Toulouse, montre que les écarts sont toujours aussi faibles entre Pierre Cohen et Jean-Luc Moudenc. Distancé au premier tour, le maire sortant est annoncé vainqueur le 30 mars avec 51% des voix.

Deux listes se détachent au premier tour. Avec 36% des intentions de vote au 1er tour, Pierre Cohen (PS) talonne Jean-Luc Moudenc (37%) alors que le maire sortant doit composer avec quatre listes dissidentes à gauche (EELV, DVG, Lutte ouvrière et NPA). A droite Jean-Luc Moudenc ferait le plein de voix au soir du 23 mars (37%): il ne lui resterait qu'une marge de manœuvre très réduite pour battre Pierre Cohen une semaine plus tard. La liste de Christine de Veyrac (4%) et celle du Front national (6%) constituent une réserve assez faible pour le candidat investi par l'UMP.

Cohen réélu sur un petit écart... comme en 2008. Malgré un bilan positif (61% des Toulousains satisfaits de son bilan selon l'étude), Pierre Cohen ne recueillerait que 51% des suffrages le soir du second tour contre 49% pour Jean-Luc Moudenc. En janvier dernier, un sondage donnait le maire de Toulouse plus largement vainqueur (56% contre 44% à son adversaire ). A moins d'un mois du scrutin, l'écart s'est réduit démontrant les difficultés de Pierre Cohen à mobiliser à gauche. En 2008, il l'avait emporté avec un écart de 1200 voix. L'abstention va jouer un rôle important: le sondage indique que seulement la moitié des 602 personnes interrogées entre les 21 et 22 février 2014 ont déclaré vouloir glisser leur bulletin dans l'urne.

Le FN sous les 10% et les autres listes distancées. L'autre enseignement de ce sondage est le score du Front national: celui-ci est enregistré à 6%, le plaçant en quatrième force politique de la Ville rose, derrière la liste EELV (7%). Surtout la liste menée par Serge Laroze serait dans l'incapacité de se maintenir au second tour pour une éventuelle triangulaire. La multitude des listes (10 au total) a comme principal effet le faible score des autres formations : Lutte Ouvrière, la liste soutenue par le NPA, le Parti de Gauche, Jean-Pierre Plancade , Elisabeth Belaubre et Christine de Veyrac sont estimés à moins de 5%.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter