VIDÉO - Pour la secrétaire d'Etat Barbara Pompili, "Cécile Duflot a saccagé l'écologie politique"

DirectLCI
REQUIEM - Invitée politique de LCI, la secrétaire d'Etat écologiste Barbara Pompili a réglé ses comptes jeudi matin avec Cécile Duflot, éliminée dès le premier tour de la primaire EELV. "Elle a abîmé l'écologie", accuse celle qui a quitté le parti écolo pour rejoindre le gouvernement.

C'est (à nouveau) l'heure des réglements de comptes chez les écologistes. Alors que son collègue au gouvernement, Jean-Vincent Placé, accuse les militants EELV "d'ingratitude" à l'égard de Cécile Duflot, Barbara Pompili a, de son côté, tiré à vue jeudi matin sur l'ancienne ministre du Logement. 


Invitée politique de LCI, la secrétaire d'Etat à la Biodiversité a, sans autre forme de procès, tiré un trait sur l'ancienne patronne d'EELV, une formation qu'elle a quittée pour rejoindre le gouvernement quelques mois plus tard

J'ai envie de dire à Cécile Duflot, tout ça pour ça... Elle est partie du gouvernement vent debout en ne pensant pas à ce qui se passerait, elle a abîmé l’écologieBarbara Pompili

Barbara Pompili ne trouve aucune circonstance atténuante à l'ex-ministre, estimant qu'il faut "tourner la page Cécile Duflot". "Elle paye le fait d'avoir trop montré sa stratégie personnelle, à cause d'elle l'écologie a été considérablement affaiblie". Elle poursuit son réquisitoire : "Nous avions appris à faire des compromis, à mener un travail sérieux, de crédibilisation de l'écologie politique, elle l'a saccagé". 


Et la secrétaire d'Etat de revenir sur ses derniers mois au sein d'EELV, qu'elle accuse "d'esprit sectaire" : "Quand une personne n'était pas du même avis, elle devait être éliminée, ou bien recadrée. Ceux qui voulaient mettre les mains dans le cambouis étaient accusés, rejetés. C'était une ambiance terrible". L'ancienne coprésidente du groupe écolo à l'Assemblée, qui soutient la candidature du député François de Rugy à la "primaire citoyenne" de janvier, prône l'union avec les socialistes et les radicaux de gauche en vue de la présidentielle. Contrairement à EELV qui va "présenter un candidat dans son coin". 

Sur le même sujet

Lire et commenter