Pour Marion Maréchal-Le Pen, les musulmans ne peuvent être français que sous conditions

Pour Marion Maréchal-Le Pen, les musulmans ne peuvent être français que sous conditions

DirectLCI
PACA – Marion Maréchal-Le Pen, candidate pour le FN en Provence-Alpes-Côte-D'Azur, a estimé mardi soir que les musulmans devaient "se plier" au mode de vie français.

Être Français, oui, mais sous conditions. C'est en substance le message adressé par Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste du Front national en Provence-Alpes-Côte d'Azur, à l'occasion d'un meeting à Toulon. Selon elle, citoyenneté française et religion musulmane ne seraient compatibles "qu'à la condition de se plier aux mœurs et au mode de vie" de la France.

"Chez nous, on ne vit pas en djellaba"

"Nous ne sommes pas une terre d'Islam, et si des Français peuvent être musulmans, c'est à la condition seulement de se plier aux mœurs et au mode de vie que l'influence grecque, romaine et seize siècles de chrétienté ont façonné", a-t-elle lancé avant d'ajouter que "chez nous, on ne vit pas en djellaba, on ne vit pas en voile intégral et on n'impose pas des mosquées cathédrales".

A LIRE AUSSI >> Retrouvez notre dossier consacré à l'actualité des régionales

La nièce de Marine Le Pen, qui pourrait selon les derniers sondages remporter l'élection le 13 décembre prochain, a également estimé que "qui n'a pas vibré au sacre de Reims et à la fête de la Fédération n'est pas vraiment Français". Le dernier sacre à Reims ayant eu lieu en 1825 et la fête de la Fédération en 1790, La tête de liste du FN a peu de chances de croiser de "vrais" Français, en dehors des cimetières…

A LIRE AUSSI
>>
Interview vidéo - Marion Maréchal-Le Pen : "Si le FN ne réussit pas en PACA, nous serons tricards pour 30 ans"
>>
Pour Mourad Boudjellal, "voter FN, c'est aussi voter Daech"
>>
Tout savoir sur la campagne en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Sur le même sujet

Lire et commenter