Pourquoi Fillon déjeune avec Sarkozy ce midi

OPÉRATION CALINAGE - Affaibli par l’affaire d’emplois présumés fictifs de ses proches, le candidat de la droite à la présidentielle est reçu ce mercredi dans les bureaux de Nicolas Sarkozy à Paris. Qu’a-t-il à y gagner ? LCI fait le point.

Affaibli dans son propre camp par l'affaire d'emplois présumés fictifs qui touche sa femme et deux de ses enfants, François Fillon a sollicité en début de semaine un rendez-vous avec Nicolas Sarkozy. Les deux hommes déjeuneront donc ensemble ce mercredi midi dans les bureaux parisiens de l'ancien président de la République, situés rue de Miromesnil à Paris. "François Fillon souhaitait voir Nicolas Sarkozy, qui est impeccable depuis le début de la crise. C'est aussi simple que cela" a confié l'équipe du vainqueur de la primaire de la droite à LCI.


Mais la raison de ce déjeuner est un peu plus subtile que cela. En voyant Nicolas Sarkozy, François Fillon espère notamment calmer la fronde de certains parlementaires, qui continuent de réclamer la mise en place d'un plan B. Mardi, il s'est ainsi arrangé pour que la nouvelle de ce déjeuner soit révélée avant sa réunion avec les parlementaires LR. "Il a pris son téléphone avant d'aller voir les députés à l'Assemblée. C'est plutôt malin, car ça a permis d'annoncer en direct la nouvelle de ce rendez-vous et de calmer ceux qui étaient le plus remontés contre lui, en l'occurrence les sarkozystes" explique un ténor LR dans les colonnes du Parisien

"François Fillon veut recueillir son avis, son regard"

Du côté de l'entourage de Nicolas Sarkozy, on veut croire aussi que "si François Fillon veut le voir, c'est qu'il veut recueillir son avis, son regard". C'est également l'idée exprimée par Christian Jacob sur RTL ce mercredi matin. 


Sur LCI, Bernard Accoyer, secrétaire général de LR et soutien de l'ancien Premier ministre, a quant à lui de nouveau rappelé l'exemplarité de Nicolas Sarkozy vis-à-vis du candidat à la présidentielle. Il espère donc qu'ils dépasseront la polémique pour "parler du fond".

En vidéo

Bernard Accoyer : "Nicolas Sarkozy a eu une attitude exemplaire dès le soir du premier tour"

Nicolas Sarkozy : "Il ne lui aura pas fallu deux mois pour raviver toutes les guerres internes"

Toutefois, en privé, l'ancien chef de l'Etat et son entourage ne peuvent s'empêcher d'être critiques envers le vainqueur de la primaire. "Vous vous rendez compte ! Il m'a fallu deux ans pour remettre la famille en ordre de marche, et il ne lui aura pas fallu deux mois pour raviver toutes les guerres internes. Quel gâchis" aurait confié Nicolas Sarkozy, toujours selon Le Parisien. "La droite s'est bien tenue alors que François Fillon a mis la droite dans une situation très compliquée. Il ne peut pas se plaindre de sa famille politique, cet argument est irrecevable. Il ne peut pas dire qu'on lui a planté des couteaux dans le dos" ajoutent des proches de l'ancien président.

Quoi qu'il en soit, aucune image ne sera diffusée lors de ce déjeuner et aucun des deux hommes ne prendra la parole. En revanche, les sarkozystes devraient réaffirmer que l'ancien chef de l'Etat ne souhaite plus jouer de rôle politique et placer ses pions pour l'avenir, alors qu'il recevra juste après François Baroin, l'un de ses fidèles, souvent évoqué comme plan B. Son entourage a expliqué à LCI qu'il s'agissait d'un hasard de calendrier. "C’est l'un de ses proches, ils se voient régulièrement. Il aura d’autres rendez-vous et consultations."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter