Président des Internets #11 : #SansMoiLe7mai, Whirlpool et les "castors" qui font barrage au FN

DirectLCI
CAMPAGNE 2.0 - Alors que la campagne de l’entre-deux-tours fait rage, et que la guerre des images se durcit, les réseaux sociaux se sont déchirés autour de la question du vote au second tour. Faire barrage au FN ou adopter la position du “ni-ni” : une question qui divise autant les électeurs que les internautes. "Président des Internets" est une série qui scrute l'élection présidentielle 2017 à travers Twitter, Facebook et Google, réalisée par le CFJ pour LCI.

Cette semaine, la France se réveillait avec deux candidats qualifiés pour le second tour de la présidentielle. Mais le passage d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen n’est pas du goût de tout le monde et pousse un certain nombre d’internautes à s’interroger sur la marche à suivre le 7 mai prochain. 

Avec le hashtag #SansMoiLe7mai, les partisans du “ni ni” se sont invectivés avec ceux qui appellent à faire un front républicain. Un hashtag qui comptabilisait plus de 85 000 tweets au lendemain du premier tour, et qui a été utilisé toute la semaine. Sa popularité lui a même permis de donner naissance à une multitude de hashtags liés. Les anti-Le Pen ont utilisé les mots-dièse #PasMaPrésidente, #7maiContreLePen ou encore #BarrageAuFN, alors que les anti-Macron ont lancé #MarineLe7, #JamaisMacron. D’autres ont su faire preuve d’humour en créant le hashtag #Castors pour dénoncer la théorie du “barrage” au Front National. 

Du côté des candidats, c’est la guerre des images. Marine Le Pen a ouvert le bal en se rendant au marché de Rungis en début de semaine. Une visite un peu mouvementée puisqu’elle s’est faite huer par certains commerçants. Mais l’image marquante de cette semaine est indéniablement le duel Macron-Le Pen sur le parking de l’usine de Whirlpool à Amiens. 

Sur le web, on a surtout retenu le déplacement au Grau-du-Roi de Marine et Gilbert Collard, ponctué par une sortie en mer et un jet de poulpe sur le bateau, et le but d’Emmanuel Macron lors de sa visite à Sarcelles, en banlieue parisienne. Grâce à ce succès sportif, le candidat d’En Marche engrange plus d’un million de vues sur sa page Facebook. Un record un peu amer, puisque son live à Amiens avec les ouvriers de Whirlpool a réuni moitié moins d'internautes. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter