Président des Internets #6 : grand débat, marguerite jaune et cabinet noir... les temps forts de la campagne vus des réseaux sociaux

Président des Internets #6 : grand débat, marguerite jaune et cabinet noir... les temps forts de la campagne vus des réseaux sociaux
Élections Municipales 2020

Toute L'info sur

Elections présidentielles

CAMPAGNE 2.0 - Cette semaine, deux temps forts ont marqué la campagne sur les réseaux sociaux : le grand débat sur TF1 lundi et l'attaque violente de François Fillon contre François Hollande jeudi. "Président des Internets" est une série qui scrute l'élection présidentielle 2017 à travers Twitter, Facebook et Google, réalisée par le CFJ pour LCI.

Comment profiter de l'exposition médiatique d'un débat ou d'une émission politique pour faire parler de soi ? Les candidats à l'élection présidentielle ont abordé chacun à leur manière les grands rendez-vous télévisuels qui ont marqué la semaine. Voici le résultat d'une semaine de campagne vue des réseaux sociaux.

Nicolas Dupont-Aignan et la marguerite. Certains candidats ont choisi des voies détournées pour faire parler d'eux.  Pas invité au Grand débat de TF1, Nicolas Dupont-Aignan a choisi une autre chaîne lundi soir pour tenter d'accroître sa notoriété.  Invité de l’émission Touche Pas à mon Poste le leader de Debout La France s’est retrouvé interviewé par un Cyril Hanouna déguisé en marguerite. Une séquence qui a bien fait rire sur les réseaux sociaux d'autant qu'au même moment se déroulait LE temps fort de la semaine et de la campagne : le débat entre les 5 favoris. 

Marine Le Pen sort son graphique. Pendant celui-ci, le sens de la formule de Jean-Luc Mélenchon invectivant les candidats et leur "pudeur de gazelle" a fait mouche auprès des internautes.  Quant à Marine Le Pen, son graphique sur la désindustrialisation de la France après l'Euro brandi devant les caméras a transformé Twitter en gigantesque terrain de jeu, chacun y allant de son détournement. 

Le cabinet noir déchaîne les réseaux sociaux. Plus absent des réseaux sociaux que Mélenchon, Le Pen ou Macron lors du débat de lundi, François FIllon s'est largement rattrapé en fin de semaine avec son passage dans l'Emission politique sur France 2 au cours de laquelle il a subi une attaque en règle de la part de l'écrivaine Christine Angot. Le candidat de la droite a par ailleurs annoncé qu'il avait rendu ses onéreux costumes avant de s'en prendre violemment à  François Hollande, accusé d'avoir exploité un "cabinet noir" à son encontre. Une assertion qui en quelques minutes a suscité une avalanche de réactions (42 000 tweets). 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent