PRÉSIDENT DES INTERNETS #7 : Le come-back de Valls, Hamon outragé, Macron blasé...

CAMPAGNE 2.0 - Cette semaine, c’est un non-candidat qui a monopolisé l’attention du Web… Pour se faire remarquer et sortir de la politique politicienne, une seule solution : faire le show ! "Président des Internets" est une série qui scrute l'élection présidentielle 2017 à travers Twitter, Facebook et Google, réalisée par le CFJ pour LCI

Il aurait rêvé d’être président de la République pour cinq ans, il ne sera que président des Internets pour une semaine. Manuel Valls est devenu la star des réseaux sociaux en annonçant qu’il allait voter pour Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle. 


Un coup de théâtre qui a eu des répercussions sur plusieurs candidats, et en premier lieu Benoît Hamon. Trahi par son adversaire de la primaire, le socialiste voit son parti s’effondrer sous ses pieds. Les poids lourds du PS se déchaînent contre l’ancien Premier ministre, d’autres quittent le navire pour aller rejoindre Emmanuel Macron. Et si Manuel Valls déclenche la colère des internautes, c’est aussi parce que Hamon inspire plutôt de la pitié… A gauche le désarroi domine sur Internet. 

Emmanuel Macron, lui, marche sur des oeufs : comment convaincre qu’on apporte le renouveau, qu’on va briser les codes de la vieille politique, en étant soutenu par tout ce que le paysage compte de chiraquiens et de hollandais ? L’équation est complexe, et le candidat d’En Marche a trouvé une réponse : se réjouir des soutiens, sans rien leur promettre. La réaction de Macron au ralliement de Valls, sur Europe 1, avait tout l’air d’un “non merci”. 


Face à toutes ces discussions politiciennes, la fraîcheur de Jean Lassalle plaît beaucoup sur les réseaux sociaux. Il faut dire qu’en matière d’analyse, le “député qui marche” est beaucoup plus percutant : sur LCI, il a assuré que le second tour était “presque écrit” : Marine Le Pen… Contre lui-même ! Un pronostic pour le moins improbable qui a déclenché l’hilarité du web. En accordant un entretien à Minutebuzz visionné par plus de 290 000 personnes sur Facebook la même semaine, Lassalle se rapproche du trône de président des Internets… à condition d’être pris au sérieux. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Benoît Hamon, candidat du PS à la présidentielle

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter