Présidentielle 2017 : 4 choses que vous devez savoir sur Charlotte Marchandise, vainqueure de la "primaire citoyenne"

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
PORTRAIT - Charlotte Marchandise a remporté la semaine dernière la "primaire citoyenne" organisée en ligne par le site LaPrimaire.org. Si elle réussit à réunir les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle, elle pourra être candidate en avril et mai prochains. Qui est cette élue rennaise de 42 ans, consultante-formatrice de métier ?

Charlotte Marchandise a remporté la semaine dernière la "primaire citoyenne" en ligne face à quatre autres finalistes. Elle a recueilli la mention "très bien" accordée par 50,64% des 32.685 votants au second tour de cette consultation, la première primaire en ligne permettant aux citoyens de choisir leur candidat à la présidentielle. 


La vainqueure devrait réunir dans les prochains jours une équipe de campagne et prévoit d’organiser plusieurs déplacements sur le territoire, principalement dans les coins les plus reculés. Son objectif : aller à la rencontre des Français qui ne croient plus en la politique. Si elle réussit à récolter les 500 parrainages nécessaires à l’inscription à l’élection présidentielle, elle pourra être candidate. En attendant, voici quatre choses à savoir sur Charlotte Marchandise, dont l'objectif est de "représenter une autre façon de faire de la politique".

Elle est adjointe à la mairie de Rennes

Charlotte Marchandise-Franquet est adjointe déléguée à la Santé auprès de la maire socialiste de Rennes Nathalie Appéré. Elle a été élue au conseil municipal de la ville en 2014 sur une liste écologiste et de gauche, au titre de la "société civile". "Je ne suis pas encartée et je ne l’ai jamais été" a-t-elle tenu à préciser ce mardi sur LCI.


En septembre 2014, elle a également été élue à la présidence du Réseau Français des Villes-Santé de l'OMS par les élus des 86 villes membres en France. L'opportunité pour elle de porter "une action en faveur des politiques de santé municipales, en luttant contre les inégalités sociales de santé".

3 priorités : nouvelle Constitution, revenu universel et transition énergétique

Si elle est élue à la tête de l'Etat, Charlotte Marchandise aura pour priorité numéro un de réécrire la Constitution avec l'aide des citoyens. Au bout de deux ans, une fois la réforme appliquée, la candidate s'engage à démissionner "pour laisser place à une nouvelle organisation de notre République transparente, une démocratie réelle, directe, conviviale". Sa deuxième mesure phare est l'instauration d'un revenu de base universel. Enfin, Charlotte Marchandise souhaite orienter le pays vers une "transition énergétique écologique économique"


Charlotte Marchandise a expliqué à Ouest-France que son gouvernement regrouperait des gens de gauche et de droite, notamment issus de la société civile. Dans l'idéal, se côtoieraient Dominique de Villepin et  l'humoriste Nicole Ferroni.

Des expériences professionnelles multiples

Charlotte Marchandise a vécu plusieurs vies professionnelles, en France mais aussi à l'étranger.Après avoir été jeune fille au pair aux Etats-Unis, gérante d'un bar culturel en Espagne, infographiste, responsable web-marketing, webmestre, elle est aujourd'hui consultante-formatrice.  

Un engagement associatif fort

Charlotte Marchandise, qui prône une "politique d'humanité, de paix et de justice", s'est toujours impliquée dans la vie associative. Elle explique dans le portrait qu'elle a elle-même rédigé sur le site LaPrimaire.org, que son engagement militant a débuté au lycée "à travers différentes actions, notamment la lutte contre le VIH". En 2002, elle a co-fondé l'association Doulas de France qui soutient les femmes et les parents pendant la période périnatale. En 2012, elle a fondé avec son mari "un collège laïc, écologique et international s'appuyant sur la pédagogie Montessori". En 2013, cette mère de famille qui mange bio et local a conduit une mission sur l'éco-consommation pour France Nature Environnement.

Plus d'articles

Lire et commenter