Présidentielle 2017 : qui pourrait remplacer Fillon s’il renonçait à être candidat ?

AU CAS OÙ - Depuis une semaine, la campagne présidentielle de François Fillon est plombée par les révélations autour du présumé emploi fictif de son épouse Penelope Fillon. Alors que la pression s’accentue sur le candidat des Républicains, la droite est déjà en train de réfléchir à un candidat de substitution.

Plus les jours passent, plus les déflagrations de l’affaire Penelope Fillon accentuent la pression sur le candidat des Républicains. Pourra-t-il rester candidat alors que le Canard enchaîné apporte ce mercredi de nouveaux éléments  contre l’ancien Premier ministre et son épouse ?

Pour le moment, le vainqueur de la primaire de la droite et du centre tient bon, mais au sein de sa famille politique, certains réfléchissent déjà à un candidat alternatif. Quel sont les scénarios à l’étude ? 

Alain Juppé

Le finaliste de la primaire de la droite et du centre serait le candidat logique en cas d’abandon de François Fillon. Mais l’ex-favori de la droite a-t-il vraiment envie de retourner au combat ? La semaine dernière, il a publiquement écarté cette hypothèse. "Je n'ai pas du tout l'intention de me lancer en ce qui me concerne dans une opération de repêchage. Donc pour ce qui est de ma situation personnelle c'est non, définitivement non". Néanmoins, certains de ses partisans espèrent encore le convaincre de reprendre le flambeau si les Républicains devaient trouver un candidat de substitution dans les prochains jours.

François Baroin

De nombreux partisans de Nicolas Sarkozy et certains de François Fillon voient en François Baroin le candidat idéal pour remplacer François Fillon. Son expérience ministérielle (face à Benoît Hamon) et son "jeune" âge (pour contrer Emmanuel Macron) sont en tout cas des arguments qui plaident en sa faveur. 

Gérard Larcher

La semaine dernière, plusieurs sénateurs fillonistes se sont réunis pour étudier un plan B dans l’hypothèse où François Fillon abandonnerait la course à l’Élysée. Le nom du président du Sénat, Gérard Larcher, a été évoqué. Sa personnalité consensuelle et son absence d’ambition personnelle pourrait être un moyen de neutraliser tous les jeunes loups qui lorgnent déjà l’élection présidentielle de 2022.

Wauquiez, Bertrand, Pécresse ?

Les ambitieux qui ont l’Élysée en ligne de mire ne manquent chez les Républicains. Parmi eux, Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand ou encore Valérie Pecresse. Toutefois, ils ont choisi de ne pas être candidat à la primaire de la droite, jugeant que leur heure n’était pas encore venue. En cas de retrait de François Fillon, l'un d'eux acceptera-t-il de se sacrifier ? Laurent Wauquiez, lui, ne l’envisage pas. "Il n’a pas envie de se retrouver à la place du mort", résume un sarkozyste. Dans le même temps, l'issue de la présidentielle est si incertaine qu'il peut y avoir une carte à jouer pour celui qui acceptera de relever le défi.

Et Nicolas Sarkozy ?

Officiellement, sa vie politique appartient au passé. Et même ses proches semblent le croire. Humilié au premier tour de la primaire de la droite, l’ex-chef de l’État aurait donc tiré un trait sur un possible retour à l’Élysée.

En vidéo

Luc Ferry : "Le seul capable de rassembler est Alain Juppé"

En vidéo

Affaire Fillon : les députés LR dans l'embarras

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Penelope Fillon

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter