Sur LCI, Florian Philippot et Daniel Cohn-Bendit rejouent le débat d'hier soir... et l'ambiance est toujours tendue

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
ALTERCATION - Ce matin sur LCI, Florian Philippot et Daniel Cohn-Bendit ont rejoué le débat d’hier soir entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Ils se sont notamment écharpés sur l’euro, les retraites et le soutien de l’UOIF au candidat d’En Marche!.

Comme Emmanuel Macron et Marine Le Pen mercredi soir, ce jeudi matin sur LCI, Daniel Cohn-Bendit et Florian Philippot se sont montrés en désaccord sur à peu près tout. Les deux hommes ont d'abord débattu sur l'euro. Le vice-président du FN a été questionné sur le calendrier souhaité par le FN pour la sortie de l'euro, alors que ces derniers jours Marine Le Pen a reculé sur le sujet. "On a donné une durée dans le projet, c’est six mois. Mais c’est indicatif. S’il faut les sept mois et demi pour être efficace on prendra les sept mois et demi". Daniel Cohn-Bendit lui a répondu : "Ça ne veut rien dire. Si vous voulez sortir de l'euro ,ça prendra des années." 

Alors que Florian Philippot souhaite s'affranchir de l'Europe, Daniel Cohn-Bendit veut, lui, plus de souveraineté européenne. Il a pris plaisir à rappeler à son adversaire que la souveraineté nationale ne voulait rien dire, prenant pour exemple le sauvetage du franc, en 1983, par la Banque centrale allemande.


Sur les retraites, Florian Philippot explique que le retour à la retraite à 60 ans sera mis en place pour la fin du quinquennat. "Mais la loi sera prise dans les deux premiers mois." Dans un premier temps, Marine Le Pen avait déclaré que la retraite à 60 ans avec 40 annuités serait effective rapidement après son élection, avant de faire machine arrière et d'expliquer que cela serait effectif à la fin de son quinquennat.

"Toutes les voix ne sont pas bonnes à prendre"Florian Philippot

Enfin, les deux hommes se sont écharpés sur le soutien de l'UOIF à Emmanuel Macron. Pour Florian Philippot, "on ne peut pas accepter les voix de l'UOIF, toute voix n'est pas bonne à prendre". Son adversaire lui a alors demandé si sa candidate acceptait les voix des militants qui avaient crié "Macron, on t'enc***" lors d'un meeting

Le soutien de Marine Le Pen et celui d'Emmanuel Macron ont passé leur temps à s'invectiver. "Taisez-vous" a répété plusieurs fois Daniel Cohn-Bendit à Florian Philippot. Passablement énervé, "Dany le rouge" avait d'ailleurs expliqué quelques minutes avant qu'il ne souhaitait pas venir débattre ce jeudi matin, consterné par le niveau du débat d'hier soir et l'agressivité de Marine Le Pen. Florian Philippot a lui souvent reproché à Daniel Cohn-Bendit son attitude : "Vous avez une drôle de conception du débat. Dès qu’on vous interpelle vous dites 'je boude, je me lève'." Ambiance...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

Plus d'articles

Lire et commenter