Pour Henri Guaino, le maintien de François Fillon s'apparente à "un suicide collectif"

Pour Henri Guaino, le maintien de François Fillon s'apparente à "un suicide collectif"

HARA-KIRI - Invité de LCI, Henri Guaino a expliqué lundi matin que le maintien de la candidature de François Fillon risquait de faire disparaître la droite de la présidentielle. Pour l'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, les électeurs de droite se tourneront vers le FN, la gauche ou Emmanuel Macron.

François Fillon va-t-il emporter la droite dans les limbes ? C'est en tout cas ce que pense Henri Guaino, invité de LCI lundi matin. L'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, candidat à la présidentielle se présentant comme "gaulliste", explique que le maintien de François Fillon malgré les mises en cause qui plombent sa candidature fait courir un danger à toute sa famille politique. 

Toute l'info sur

L'affaire Penelope Fillon

François Fillon dit, en gros, 'si je coule vous coulez tous avec moi'. C’est une forme de suicide collectif- Henri Guaino

Appel aux parrainages

Le député des Yvelines, qui n'a de cesse de dénoncer le programme libéral du candidat de la droite, estime que "s'il n'y a pas de candidat sérieux" pour exprimer la sensibilité des sympathisants, ces derniers vont choisir "entre le PS, le FN et Emmanuel Macron". "Ce sont les institutions qui sont en jeu", ajoute-t-il. Puis, faisant allusion à sa quête des 500 parrainages : "Il faut un autre candidat. Cela dépend des élus, qui sont face à une responsabilité majeure. Il faut par civisme faire en sorte qu’il y ait d’autres candidats."

Malgré les appels du pied du FN, Henri Guaino maintient qu'il ne "se reconnaît pas dans le programme des autres". "J’ai l’intention de défendre mes propres valeurs, ma propre vision de la France."

Lire aussi

En vidéo

L'invité politique de 8h15 du 20 février 2017 : Henri Guaino, député LR des Yvelines et candidat à l'élection présidentielle

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Peut-on circuler sans limite ce week-end de retour de vacances ? Le 20H vous répond

Lire et commenter