Présidentielle 2017 : abstention record en vue au second tour avec 25 %, annonce un sondage

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
VOTE - Selon une étude de l'institut Odoxa publiée vendredi 5 avril pour France Info, la participation au second tour de l'élection présidentielle pourrait bien atteindre de rares profondeurs, dimanche 7 mai.

La perspective d'une abstention massive plane sur le second tour de l'élection présidentielle. Vendredi 5 mai, l'institut Odoxa a publié pour France Info une étude selon laquelle près d'un citoyen sur quatre envisage de s'abstenir, dimanche 7 mai, soit davantage qu'au premier tour (77,7%). Si le chiffre n'est évidemment pas encore consolidé (Odoxa prévoit une fourchette de participation comprise entre 72 et 78%), il est fort probable que la participation s'approche du record de la Ve République, avec 69% de suffrages exprimés en 1969.

Enthousiasme absent

A l'époque, le duel entre Georges Pompidou, futur président, et Alain Poher, président de centre-droit du Sénat, excluait pareillement la gauche du second tour. C'est à cette occasion que le candidat du Parti communiste Jacques Duclos avait prononcé la phrase : "C'est bonnet blanc et blanc bonnet", pour qualifier le duel du second tour. 


Si les électeurs de 2017 ne renvoient pas dos à dos Emmanuel Macron et Marine Le Pen, reste qu'ils ne sont définitivement pas mûs par un enthousiasme sans borne à l'heure de se déplacer aux urnes. Selon Odoxa, plus d'un électeur sur deux (53%) votera davantage par rejet que par adhésion au programme. Par ailleurs, la présence du Front national au second tour, contrairement à 2002, n'incite pas à une remobilisation massive (elle avait atteint 79,7% à l'époque, contre 71,6% au premier tour).

Les intentions de participation en hausse sur la durée

Dans le détail, on observe une forte abstention chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (34%), mais aussi chez les électeurs de droite hors Front national (28%), qui se portent par ailleurs généralement plus massivement sur le bulletin Marine Le Pen que les électeurs de gauche. De quoi relativiser l'ampleur supposée des consignes de vote, puisqu'à droite, les consignes à faire barrage au FN, voire à voter Emmanuel Macron, ont été légion depuis le 23 avril, là où Jean-Luc Mélenchon et son entourage se sont refusés à appeler à voter pour le candidat d'En Marche !. Dans les autres catégories, ce sont les jeunes qui s'apprêtent à s'abstenir le plus (32% pour les 18-24), tout comme les ouvriers (30%) et les chômeurs (35%).


A noter toutefois, pour nuancer ce constat (opéré sur 998 personnes, en ligne, le 4 mai 2017), que l'intention de participer est en hausse constante depuis le 12 avril (75% le 4 mai contre 70% le 12 avril). Selon les dernières études, Emmanuel Macron est toujours donné très largement vainqueur de l'élection présidentielle, avec un score autour des 60%.

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le second tour de l'élection présidentielle 2017

Plus d'articles

Lire et commenter