VIDÉO - Le porte-parole de Mélenchon répond à ceux qui lui font "la leçon" : c'est le PS qui a "fabriqué le FN"

Élections Européennes 2019

RETOUR DE FLAMMES - Invité de la matinale de LCI mercredi 26 avril, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon Alexis Corbière a répondu sans ambages aux critiques à l'endroit de la France insoumise, après que son leader a refusé d'appeler à voter Emmanuel Macron.

Est-ce l'heure des réglements de compte entre la France insoumise et le Parti socialiste ? Alors que les membres du mouvement de Solférino ne ménagent pas leurs critiques, face au choix de Jean-Luc Mélenchon de ne pas appeler à voter Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle, Alexis Corbière, porte-parole du 4e homme de la présidentielle, a répondu à ses contempteurs, mercredi 26 avril sur LCI. 

Voir aussi

Les sous-entendus "indignes" du PS

Et la réponse se base essentiellement sur l'absence de remise en question du PS, responsable, par ses politiques libérales, de l'appauvrissement du pays et de l'accroissement des inégalités et donc, de la montée du Front national : "Qui nous a critiqués ? Monsieur Sapin ? Madame El Khomri ? Je m'honore que ces gens-là ne soient pas d'accord avec moi, ce sont des fabricants de vote FN. Madame El Khomri a à son actif le fait que l'extrême droite soit au deuxième tour. Et elle ose nous faire la leçon ?"

Mais l'aile droite du PS n'est pas la seule force du parti encore au pouvoir à subir les foudres de l'ancien adjoint du 12e arrondissement. Alors qu'un pacte de non-agression avait été globalement respecté de la part de la France insoumise à l'égard de Benoît Hamon, la fin de campagne a signé le retour des critiques acerbes : "A quoi a servi le fait qu'il utilise les derniers jours de sa campagne pour nous insulter, notamment à la République, en disant qu'on avait un problème avec la démocratie : lui il a fabriqué madame Le Pen au deuxième tour. [...] Eux ont sous-entendu des choses indignes, comme par exemple que nous avions une complaisance à l'égard de la Tchétchénie au sujet du sort des homosexuels, alors que justement, nous l'avions dénoncé."

Voir aussi

"Le FN ment aux salariés"

Et d'enfoncer le clou, face au fait que Jean-Luc Mélenchon ait manqué le second tour de quelques coudées : "600.000 voix nous ont manqué, [c'était] des gens qui auraient pu voter pour nous plutôt que de perdre leur temps à voter pour le candidat du Parti socialiste."

Mais passé ces réglements de compte, le discours d'Alexis Corbière se clarifie quant à l'attitude à adopter au second tour : "Pas une voix pour le Front national, qui est un danger pour le monde du travail. Il ment aux salariés. Quand on s'est mobilisé pour la retraite à 60 ans, il nous ont traité de "gréviculteurs". Alors je n'ai pas de leçons à recevoir au sujet du FN." Ce qui ne signifie pas la moindre sympathie à l'égard d'Emmanuel Macron, qu'il juge "irresponsable". "Il a dit qu'il fallait qu'on adhère à son projet. Depuis dimanche soir, il est complètement azimuté. Mais qu'il ne compte pas sur nous pour mener sa campagne alors qu'il veut poursuivre la loi El Khomri, remettre en cause la retraite à 60 ans et changer le code du Travail en s'y prenant par ordonnance."

Voir aussi

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Lire et commenter