Présidentielle : cinq choses que vous ignorez sur Philippe Poutou, la star du débat

DirectLCI
PORTRAIT - Philippe Poutou, candidat NPA à la présidentielle, a bousculé le débat télévisé sur BFMTV et CNews mardi soir en s'en prenant à Marine Le Pen et François Fillon. Voici cinq choses que vous ignorez surement sur le "candidat des ouvriers".

Il est le candidat des ouvriers. Philippe Poutou, 50 ans, fait partie des onze hommes et femmes politiques qui se présentent à l'élection présidentielle et qui ont débattu mardi soir lors du grand débat diffusé sur BFMTV et Cnews. Et le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) s'est fait remarquer en mettant à mal Marine Le Pen et François Fillon, les accusant de "piquer dans les caisses publiques" et, concernant la présidente du FN, de ne pas répondre aux convocations des juges.


Né le 14 mars 1967 à Villemomble (Seine-St-Denis), de père facteur et de mère sans emploi, il est aujourd'hui réparateur de machines-outils à l'usine automobile Ford de Blanquefort (Gironde) où il occupe également les fonctions de syndicaliste et délégué CGT. 


LCI a déniché cinq anecdotes que vous ignorez surement sur le candidat.

En vidéo

Le show de Poutou contre Fillon et Le Pen

Il ne possède aucun diplôme

Philippe Poutou est le seul des onze candidats à ne posséder aucun diplôme. Il a en effet échoué à obtenir son baccalauréat mécanique. Il a ensuite enchaîné les petits boulots en tant qu'intérimaire ou surveillant de collège avant d'être embauché à l'usine Ford de Blanquefort en CDI.

Il a le plus petit patrimoine des onze candidats

Comme tous les candidats à l'élection présidentielle, Philippe Poutou a récemment vu sa déclaration de patrimoine publiée par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Le candidat NPA ne possède aucun bien, excepté une Peugeot 3008, achetée en 2012 pour 20 000 euros et dont la valeur est aujourd'hui de 9 000 euros. Le 22 mars dernier, il déclarait avoir 7243,72 euros sur son compte courant ; 5212,97 euros sur son livret de développement durable ; 9880,47 euros sur son livret fidélité et 327,94 euros sur son compte épargne logement.

Il s’est fait exclure du mouvement Lutte ouvrière

Philppe Poutou adhère au mouvement Lutte ouvrière en 1985 alors qu'il n'a que 18 ans. II y fait notamment campagne pour Arlette Laguiller. Il sera exclu du parti en mars 1997 avec une grande partie des militants de Bordeaux et de Rouen à la suite d'une crise interne. En 2000, il intègre la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), qui deviendra en 2008 le Nouveau parti anticapitaliste (NPA).

En vidéo

L’invité politique du 13h de TF1 : Philippe Poutou

Il télécharge des films illégalement

En 2011, dans une interview au journal Libération, le candidat avait raconté qu'il aimait regarder des films sur son ordinateur avec sa compagne "lorsque leurs enfants sont couchés". Et le téléchargement ? "Illégal bien sûr. On échange les films avec les potes", s'amusait-il alors. Lors de sa première campagne présidentielle en 2012, il avait d'ailleurs affirmé vouloir abroger "immédiatement" la loi Hadopi, qui condamne justement le téléchargement illégal. 

Il est fan de football

Dans une interview accordée au site internet SoFoot, Philippe Poutou a confessé sa passion pour le football. "J'en parle peu. J'ai toujours hésité à évoquer ces sujets un peu personnels". Il supporte le club des Girondins de Bordeaux depuis qu'il est enfant. Et s'il était élu président de la République ? Il mènerait "un combat rigoureux contre le chauvinisme, le racisme et l'homophobie" qui règne dans le monde du football. Il souhaite aussi "libérer le foot du pognon" et "en revenir à un sport amateur, dans l'esprit du moins".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter