Présidentielle : un prêtre mormon dans l'équipe de campagne de François Fillon

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

NOUVELLE RECRUE - De nombreux acteurs de la société civile ont choisi de s'impliquer autour de François Fillon. Parmi eux, au pôle fiscalité du candidat de la droite, Dominique Calmels, directeur financier et prêtre mormon. LCI l'a interrogé.

Cette campagne pour la présidentielle 2017 réserve décidément son lot de surprises. Ce vendredi 13 janvier, l'équipe de François Fillon a distribué à la presse la composition des équipes thématiques impliquées autour du candidat de la droite. 

Dans l'organigramme, en bas de la case "fiscalité" du "pôle projet",  figure un nouveau venu : Dominique Calmels, un homme aux multiples casquettes, à la fois directeur financier et… prêtre mormon.

"Grande réflexion économique et fiscale"

Contacté ce vendredi soir, Dominique Calmels confirme à LCI avoir rejoint les rangs de l’équipe de campagne de François Fillon. "J’ai aidé Bruno Le Maire pendant deux ans. Lorsque sa campagne s’est arrêtée, on m’a proposé de venir dans l’équipe de François Fillon. En fait, c’est ce que la plupart des anciens soutiens de Bruno Le Maire ont fait", souligne-t-il.  

Alors, quel sera son rôle auprès du candidat ? Dominique Calmels l’assure, il n’a pas été recruté par rapport à son activité au sein de l’église mormone, mais bien pour ses compétences fiscales. Directeur administratif et financier de l’entreprise Accenture, vice-président du think-tank Fondation Concorde, il se dit d’abord "spécialiste en fiscalité". "C’est à ce titre que j’ai travaillé auprès de Bruno Le Maire, et c’est aussi en raison de cette expertise que j’ai rejoint l’équipe de François Fillon. Je pense qu’il y a beaucoup de choses à réformer dans notre pays et je suis là pour participer à une grande réflexion économique et fiscale. Cela n’a rien à voir avec l’église."

"Je peux vous dire qu'il est difficile d'avorter"

Prêtre bénévole et chargé de la communication au sein de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, qu’il fréquente depuis une quinzaine d’années, Dominique Calmels semble pourtant bien partager avec François Fillon des visions similaires de la société. "Nous avons des points communs, c’est évident. Les mormons sont des chrétiens, les catholiques sont des chrétiens. Et même si nos approches diffèrent parfois, nous avons sur le fond des choses le même avis."

 

Sur l’avortement, par exemple. "Personnellement opposé" à la pratique de l’interruption volontaire de grossesse, François Fillon, qui ne veut cependant pas revenir sur la loi l'autorisant, s'était ainsi retrouvé sur la défensive sur le sujet lors de l’entre-deux tours de la primaire de la droite et du centre. Sa nouvelle recrue estime pour sa part que "l’avortement doit être accepté en cas de danger pour la mère, de viol et d’inceste." Dominique Calmels poursuit : "La position de l’église mormonne - et la mienne - est d’encourager les jeunes femmes à garder le bébé jusqu’au bout, quitte à le confier à quelqu’un par la suite si elle ne le désire pas. Vous savez, je suis prêtre, j’ai dirigé de grandes paroisses à Paris et en Ile-de-France, et je peux vous dire que c’est difficile pour une femme d’avorter. "

A-t-il eu l'occasion d'échanger à ce sujet avec le candidat ? "Pas encore", nous dit-il. "Il y a beaucoup de gens autour de François Fillon. Mon rôle, pour le moment, est de travailler sur des documents qui seront fournis à son entourage." Et le directeur financier de conclure : "C'est un défi, on peut pousser des idées auprès des candidats, mais on n'est jamais sûr qu'il les reprennent."

Lire aussi

En vidéo

Replay : 24 heures en questions du mercredi 11 janvier 2017 : Fillon, "François le catholique"

Lire et commenter