Débat de la primaire à droite : en citant les "six présidents" de la Ve République, Nicolas Sarkozy oublie François Hollande

Débat de la primaire à droite : en citant les "six présidents" de la Ve République, Nicolas Sarkozy oublie François Hollande
Élections Municipales 2020

ZAPPE - Lors du débat de la primaire à droite, jeudi soir, Nicolas Sarkozy a décrit la fonction présidentielle en la qualifiant de très difficile. Evoquant ses prédécesseurs, il en cite "six". Il en oublie un...

Nicolas Sarkozy pense tellement à Alain Juppé qu'il en oublierait François Hollande. Jeudi, durant le débat de la primaire à droite sur BFMTV et iTÉLÉ, l'ex-président était appelé à donner sa vision de la présidence de la République. 

Pour se distinguer de ses concurrents, il a mis en avant son expérience en la matière. "C’est une fonction dont on découvre la difficulté extrême en l’exerçant", a-t-il assuré. "C’est très difficile. Le Président est le chef, le leader, celui qui impulse son énergie, ramène de l’autorité dans notre pays. "

François Hollande oublié

Pour montrer que cette fonction n'est pas pour tout le monde, Nicolas Sarkozy se risque alors à un petit rappel historique. "Il y a eu six présidents depuis 1958" et le début de la Ve République, assure-t-il. 

Faisons donc les comptes : Charles de Gaulle, Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et... François Hollande. Ce qui fait sept (sans compter l'intérimaire Alain Poher), et non six. L'actuel président a tout simplement été oublié dans le calcul de Nicolas Sarkozy. A moins qu'il ne s'agisse du général de Gaulle ?

Lire aussi

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      EN DIRECT - Covid-19 : la Grèce reconfinée partiellement à partir de mardi

      L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

      CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

      EN DIRECT - Attentat de Nice : une troisième personne en garde à vue

      Olivier Véran a-t-il affirmé que "c’est le confinement qui provoque la circulation du virus" ?

      Lire et commenter

      Alertes

      Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent