Primaire à droite - Sarkozy, Juppé, Fillon, NKM... : que pèsent les sept candidats sur les réseaux sociaux ?

Élections Européennes 2019

Toute L'info sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

PALMARES - La bataille des réseaux sociaux a été au coeur de la campagne présidentielle américaine et l'une des raisons de la victoire de Donald Trump. A l'heure de la primaire à droite en France, quelle utilisation les sept candidats en font-ils, et quel est leur poids. LCI fait le point.

Une élection ne se fait pas sur les réseaux sociaux. Mais ils pèsent de plus en plus lourd dans le débat. Aux Etats-Unis, la campagne acharnée qui s'est conclue par la victoire de Donald Trump s'est notamment jouée par ce biais. Le président-élu a notamment pu s'appuyer sur des relais conséquents : 14,1 millions d'abonnés sur Twitter, 13,7 millions sur Facebook et 3,5 millions sur Intagram, qui permet de suivre la campagne en images. Face à lui, Hillary Clinton, moins bien pourvue, alignait tout de même 10,8 millions d'abonnés Twitter, 9,05 sur Facebook et 3,5 millions sur Instagram. 


En France, même si les chiffres sont incomparables, la campagne pour la présidentielle de 2017 devrait se jouer également sur ces plateformes. Chaque candidat sait qu'elles permettent de toucher un public qu'il ne trouvera probablement pas en meeting, ou même lors des débats télévisés, et encore moins sur un simple blog. A dix jours du premier tour de la primaire de la droite et du centre, revue des effectifs sur Twitter, Facebook et Instagram pour les sept concurrents de la droite. 

Twitter : Sarkozy en tête, NKM bien représentée

La présence des candidats sur les réseaux sociaux ne suit pas toujours la logique des sondages. Loin devant sur Twitter, Nicolas Sarkozy affiche 1,44 million d'abonnés pour 9205 tweets. Un bilan qu'il doit certes à son statut d'ex-chef de l'Etat, mais qui lui donne une sérieuse avance. C'est Nathalie Kosciuko-Morizet, active de longue date sur la plateforme, qui prend la seconde place, avec 630.000 abonnés pour 10.200 tweets. Ancienne utilisatrice, elle avait largement utilisé ce biais lors de sa campagne pour les municipales à Paris.

Le favori des sondages, Alain Juppé, arrive quant à lui en troisième position, à 426.000 abonnés pour 9368 tweets. Il est suivi de François Fillon (321.000), Jean-François Copé (241.000) et Bruno Le Maire (214.000). Le candidat chrétien-démocrate Jean-Frédéric Poisson est en queue de peloton, avec 16.600 abonnés. 

Facebook : Sarkozy sans concurrence

Depuis longtemps, Nicolas Sarkozy affectionne l'usage de Facebook pour notamment y distiller des propositions ou des réactions importantes. C'est ainsi qu'il avait annoncé son "retour" en politique en septembre 2014. En août dernier, il y avait officialisé sa candidature. C'est enfin là qu'il a publié début novembre un texte au vitriol condamnant l'alliance d'Alain Juppé et de François Bayrou

Cette utilisation porte ses fruits auprès des sympathisants : 975.400 "like" pour Nicolas Sarkozy, loin devant, dans l'ordre,  François Fillon (158.700), Alain Juppé (157.000), Bruno Le Maire (119.900), NKM (91700), Jean-François Copé, qui a notamment proposé quelques "lives" durant sa campagne (62390), et Jean-Frédéric Poisson (3859). 


Sur la semaine écoulée (du 1er au 8 novembre), le site Wholikes.us a mesuré les comptes Facebook des candidats selon le nombre de fans actifs (ceux qui ont posté, réagit ou commenté sur les posts durant la période). Le bilan est bien différent : Jean-Frédéric Poisson arrive en tête avec 18.5% de fans actifs, devant François Fillon (14%), Alain Juppé (10.6%), Bruno Le Maire (9.3%), NKM (5%), Nicolas Sarkozy (2.6%) et Jean-François Copé (2.1%). Cela dit, en considérant plus globalement l'activité sur les pages des candidats (posts, commentaires, réactions, partages), c'est François Fillon qui prend le leadership, devant Nicolas Sarkozy.

Instagram : Sarkozy le plus regardé, Le Maire le plus actif

La culture Instagram se diffuse peu à peu chez les responsables politiques, qui proposent ainsi aux militants de les accompagner en images dans chacun de leurs déplacements. Nous sommes toutefois très loin de l'utilisation qui en est faite aux Etats-Unis, où les abonnés se comptent par millions. 


Si Nicolas Sarkozy arrive en tête des abonnements (69500 abonnés), l'usage qu'il en fait (458 publications) est beaucoup plus faible que celui de Bruno Le Maire (1128 publications pour 7698 abonnés). 

Parmi les plus actifs figurent Alain Juppé (694 publications pour 13600 abonnés), NKM (444 publications pour 4546 abonnés), François Fillon (427 publications pour 2234 abonnés) et Jean-François Copé (101 publications pour 1051 abonnés). Bon dernier là encore, Jean-Frédéric Poisson se contente de partager quelques affiches de campagne avec son petit cercle de 51 abonnés. 

Lire aussi

En vidéo

Présidentielle américaine : Barack Obama lèguera ses... 11 millions de followers sur Twitter à son successeur

En vidéo

Élections : Bordeaux se prépare pour la primaire de la droite et du centre

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter