Après la primaire, la fracture est profonde au PS

COUP DE MASSUE - Beaucoup de "ténors" du Parti socialiste avaient soutenu Manuel Valls dans cette primaire. Ce lundi matin, au lendemain du second tour, ils sont autant à être groggy. Certains ont d’ores et déjà annoncé qu’ils soutiendraient Emmanuel Macron à la présidentielle. Une fracture ?

Au lendemain de la victoire de Benoît Hamon à la primaire du Parti socialiste, les ténors du mouvement qui avaient soutenu Manuel Valls se réveillent groggy. Deux options s'offrent à eux : soutenir vaille que vaille, dans la discrétion la plus absolue, celui qui a battu leur champion, exactement comme Manuel Valls a prévu de le faire. 


Ou alors... rejoindre les rangs d'Emmanuel Macron et son mouvement En Marche ! qui fait figure - pour l'instant - de seule chance des progressistes de figurer au second tour. C'est ce qu'ont choisi de faire quelques parlementaires depuis hier, rejoignant certains de leurs collègues, qui l'avaient fait au moment où leur leader avait démissionné du gouvernement.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 13h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter