Arnaud Montebourg réactive le droit de vote des étrangers, promesse de François Hollande

Arnaud Montebourg réactive le droit de vote des étrangers, promesse de François Hollande

ENGAGEMENT - Candidat à la primaire du Parti socialiste, Arnaud Montebourg a réaffirmé mercredi sa promesse d'instaurer le droit de vote des étrangers s'il était élu. Une promesse oubliée de la campagne de François Hollande en 2012.

C'était une mesure symbolique du candidat Hollande en 2011. Plus précisément, son engagement numéro 50. Le droit de vote des étrangers extracommunautaires aux élections locales, promesse oubliée du quinquennat, sera celle d'Arnaud Montebourg si ce dernier remporte la primaire socialiste.


Mercredi soir, l'ancien ministre a confirmé son souhait de défendre cette mesure, lors des universités européennes de lutte contre le racisme et les discriminations organisées par la Maison des potes. Elle fera "partie de la réforme de la Constitution" souhaitée par le candidat.

Serpent de mer

"Je souhaite m'engager complètement en faveur du droit de vote des étrangers", a indiqué le candidat à la primaire de gauche, venu détailler son "projet France". 


La promesse du quinquennat Hollande a été reportée à plusieurs reprises, jusqu'à ce que l'exécutif constate, au lendemain des élections départementales perdues début 2015, et face à la progression du FN, qu'il ne parviendrait pas à faire adopter la mesure au Congrès. Manuel Valls avait fini par évacuer la promesse, estimant qu'elle n'était "pas prioritaire". Véritable serpent de mer de la gauche depuis près de quarante ans, le droit de vote des étrangers a refait surface en mai 2016 dans le programme du PS en vue de 2017

En vidéo

Droit de vote des étrangers : un "sujet pas prioritaire" pour Manuel Valls

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections présidentielles

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter