Quelles sont les 14 villes conquises par l'extrême droite ?

Quelles sont les 14 villes conquises par l'extrême droite ?

DirectLCI
RESULTATS MUNICIPALES - Béziers, Fréjus, Hayange... à l'issue du second tour des élections municipales, l'extrême droite a remporté 14 villes de plus de 9000 habitants. Quelles sont-elles ? Metronews fait le point.

Au total, Marine Le Pen espérait remporter une quinzaine de villes. Pari gagné pour la présidente du Front national qui qualifie ces résultats de "nouvelle étape" . A l'issue du second tour des élections municipales , l'extrême droite a remporté 14 villes de plus de 9000 habitants. Un record au niveau local. Parmi elles, deux villes ont principalement concentré les attentions : Béziers (Hérault) avec l'ancien président de Reporters sans frontières, Robert Ménard , soutenu par le FN, qui a été élu avec 46,98% des voix. Il s'impose face à l'UMP Elis Aboud (34,62%) et le socialiste Jean-Michel Du Plaa (18,38%).

Une autre ville a beaucoup fait parler : Fréjus (Var) avec l'élection de David Rachline au poste de maire avec 45,55% des voix. A seulement 26 ans, il a devancé le candidat UMP-UDI Philippe Mougin (30,43%) et celui divers droite, Elie Brun (24,01%). Une soirée qui a notamment été marquée par certains débordements aux abords de la mairie.

Le FN également présent à Marseille

Le Front national confirme également sa percée à Marseille. Le parti de Marine Le Pen remporte le 7e secteur de la ville avec l'élection de Stéphane Ravier (35,8% des suffrages) lors d'une triangulaire face à Richard Miron (UMP-UDI) et Garo Hovsepian (PS-EELV-FG). Une belle prise pour le FN puisque ce secteur, qui compte 150.000 habitants, est le plus peuplé de la ville.

En Moselle, l'ancien militant de la CGT, Fabien Engelmann, a remporté la ville d'Hayange avec 34,7% des suffrages. De son côté, Marc-Etienne Lansade a été élu à la mairie de Cogolin (Var) avec 53,09% des voix. La tête de liste Front national, Julien Sanchez, s'est imposé quant à lui à Beaucaire, dans le Gard, avec 39,81% des voix des électeurs. 

Steeve Briois déjà installé à Hénin-Beaumont

Autres villes tombées dans l'escarcelle du Front national, Villers-Cotterêts (Aisne) qui a vu s'imposer lors du second tour Franck Briffaut (41,53%), Le Pontet (Vaucluse) avec l'élection de Joris Hébrard (42,62%), Le Luc (Var) avec la victoire de Philippe de La Grange (42,02%), ou encore Mantes-la-Ville (Yvelines) où Cyril Nauth est arrivé en tête (30,26%).

Enfin, la ville d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), remportée dès le premier tour des élections municipales par Steeve Briois, est à rajouter sur la liste du FN.

Trois villes pour la ligue du sud

En plus des villes gagnées par le Front national, la ligue du Sud remporte quant à elle trois villes : Camaret-sur-Aigues (Vaucluse) avec le candidat d'extrême droite Philippe de Beauregard (36,61)%, Orange qui a vu s'imposer dès le premier tour Jacques Bompard (59,82%) et enfin Bollène et la victoire de Marie-Claude Bompard, l'épouse du maire d'Orange, avec 55,35% des suffrages.

Lire et commenter