QUESTION OFF - Même s'il devient ministre, Cédric Villani ne renoncera pas à sa lavallière et sa broche araignée

LOOK – Pas question d’abandonner son style détonnant si d’aventure, Cédric Villani devenait ministre. Sur LCI, le brillant mathématicien et désormais candidat aux législatives pour La République en marche a été intraitable là-dessus.

Au fil de ses apparitions télé, sa lavallière – un immense nœud cravate – et sa broche araignée sont presque devenues constitutives du "personnage" Cédric Villani. Un style fantasque qui colle à merveille à l’image du savant fou mais risque fort de détonner dans le monde très normé de la politique. Pourtant, le lauréat de la médaille Fields – l’équivalent du prix Nobel pour les mathématiques - et désormais candidat sous l’étiquette de La République en marche a décidé de faire son entrée dans la vie politique sans rien changer à son code vestimentaire. 


Invité ce lundi de LCI, le mathématicien - qui brigue la 5ème circonscription de l’Essonne - a même fait savoir qu’il ne se départirait pas de ces accessoires en cas de nomination au gouvernement.  "Un ministre qui commencerait une nouvelle fonction en changeant d’image juste pour avoir l’air plus sérieux… ça ne ferait pas très sérieux". 

"Ce n’est pas une lubie mais le résultat d’une histoire particulière", avait déclaré Cédric Villani, interrogé lors d’une précédente interview sur le pourquoi de cette allure excentrique. A son tour, Audrey Crespo-Mara n’en a pas appris davantage . "Ce qui compte c’est ce que je peux apporter pour les législatives, pourquoi je le fais, quel est mon engagement. Les questions de look et d’image, je les garde telles quelles étaient, dans une démarche de sincérité et je me concentre sur ce que j’ai à apprendre de nouveau", a conclu le scientifique.  

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter