Régionales 2015 : ce que disent les sondages à une semaine du premier tour

Régionales 2015 : ce que disent les sondages à une semaine du premier tour

DirectLCI
TENDANCES - Une vague de sondages BVA parus ce dimanche permettent de mesurer la poussée du FN, sur fonds d'attentats, à une semaine du premier tour des élections régionales. Ce dernier pourrait conquérir deux régions, mais est en bonne position dans d'autres. La droite peut espérer en gagner au moins quatre.

Le Front national plus que jamais en vogue à une semaine du premier tour des régionales. Selon une vague de sondages BVA pour la presse régionale publiée ce dimanche, le parti d'extrême droite semble sur le point de réaliser des scores inédits dans toute la France, avec une poussée notable et de multiples triangulaires à prévoir à la suite des attentats du 13 novembre 2015. Le mouvement d'extrême droite progresse de 3 à 6 points au second tour selon les régions.

D'autres études confirment les tendances publiées ce dimanche par BVA . A l'instar du sondage Ifop-JDD paru ce week-end, qui montre FN et droite au même niveau lors du premier tour (28%), le 6 décembre, loin devant la gauche. Faisons le point.

 Au moins deux régions pourraient passer au FN

La tendance était connue avant le 13 novembre, mais elle se confirme particulièrement. Le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) pourraient basculer au FN en cas de triangulaire avec la gauche et la droite au second tour.

Dans le Nord, Marine Le Pen recueillerait 44% des intentions de vote au second tour, devant Xavier Bertrand (LR, 30%) et Pierre de Saintignon (PS, 26%). En cas - possible - de retrait de la gauche au profit de Xavier Bertrand, ce dernier serait malgré tout battu de justesse avec 49% contre 51% pour Marine Le Pen. En Paca, Marion Maréchal-Le Pen gagne 6 points au second tour et pourrait prendre la tête d'une triangulaire avec 43%, devant Christian Estrosi (LR, 32%) et Christophe Castaner (PS, 25%). En cas de désistement de la gauche, le duel FN-LR serait à 50-50.

 La droite pourrait conquérir quatre régions

L'heure de la grande revanche pour la droite, balayée par la gauche lors des précédents scrutins ? Pas vraiment. Bousculée par le FN, l'alliance LR-UDI-Modem est susceptible de conquérir quatre régions, mais sans flamber. Il s'agit de l’Ile-de-France, du Centre-Val-de-Loire, des Pays de la Loire et de l’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. En Ile-de-France, une triangulaire au second tour serait nettement favorable à Valérie Pécresse (LR, 41%), devant Claude Bartolone (PS, 36%) et Wallerand de Saint-Just (FN, 23%). En Alsace, c'est le FN, encore, qui brouille les pistes. Le numéro 2 du FN, Florian Philippot, aura de quoi perturber le scrutin avec des intentions de vote qui le portent à 35% au second tour, à seulement 4 points du leader présumé Philippe Richert (LR, 39%).

 La gauche s'accroche dans au moins trois régions

D'après la vague BVA, la gauche pourrait conserver trois régions : Bretagne, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Dans le dernier cas, Alain Rousset (PS, 39%) devance toutefois de justesse la droite (Virginie Calmels, 37%), avec un FN à 24%.

 Le suspense est total dans trois autres régions

En outre, le suspense total perdure dans trois autres régions : Normandie, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne Rhône-Alpes. En Normandie, la triangulaire du second tour met la gauche, la droite et l'extrême droite quasiment au même niveau (33%, avec un léger leadership à 34% pour le PS). En Bourgogne, le FN et la droite seraient au coude-à-coude lors d'une triangulaire (35-35), devant la gauche (30%). En Auvergne, le suspense est plutôt entre droite et gauche (36-36), devant le FN à 28%.

À LIRE AUSSI
>> Sondage : en Ile-de-France, Valérie Pécresse fait la course en tête

>> Le FN vire pour la première fois en tête de notre baromètre

Sur le même sujet

Lire et commenter