Régionales 2015 : sans la réforme territoriale, le FN aurait gagné une région

Régionales 2015 : sans la réforme territoriale, le FN aurait gagné une région

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
POLITIQUE FICTION - Si la France était restée à 22 régions métropolitaines au lieu des 13 instaurées en 2015, le FN aurait remporté une région au second tour des élections régionales. Louis Aliot aurait en effet gagné le Languedoc-Roussillon.

Louis Aliot peut nourrir des regrets, et ses adversaires pousser un soupir de soulagement. Les petits calculs post-électoraux font en effet apparaître que dans une France à 22 régions métropolitaines, comme c'était le cas avant la réforme territoriale de 2015, le résultat du second tour des élections régionales aurait été bien différent dans le Midi.

S'il n'avait pas été fusionné avec le Midi-Pyrénées, le Languedoc-Roussillon aurait donné le vice-président du FN gagnant : il aurait distancé de plus de 3300 voix l'ex-ministre Carole Delga, obtenant ainsi 40,42% des suffrages exprimées contre 40,13% pour son adversaire socialiste. Il serait arrivé en tête dans les Pyrénées-Orientales, le département de son "fief" Perpignan, ainsi que dans le Gard, selon l'antenne locale de France 3 .

La Bourgogne et la Haute-Normandie auraient aussi eu une autre couleur


Mais dans une France à 13 régions, le résultat a été tout autre dimanche soir : Carole Delga l'a emporté en triangulaire avec 44,81% des voix, devant Louis Aliot (33,87%) et le candidat de la droite et du centre Dominique Reynié.

Les Décodeurs du Monde soulignent que deux autres régions ont voté différent que le grand ensemble dans lequel elles ont été intégrées : la Bourgogne, fusionnée avec la Franche-Comté et remportée par la gauche dimanche, aurait rejoint l'escarcelle de la droite. A l'inverse, la Haute-Normandie, où le centriste Hervé Morin a de justesse vu sa liste d'union LR-UDI-MoDem arriver en tête, serait restée à gauche.

À LIRE AUSSI
>> Tous les résultats des élections régionales 2015
>> EN DIRECT - Elections régionales : la France coupée en deux entre gauche et droite, le FN bredouille
 

Lire et commenter