Régionales : Cyril Hanouna encensé ou critiqué pour sa leçon aux journalistes sur le FN

Régionales : Cyril Hanouna encensé ou critiqué pour sa leçon aux journalistes sur le FN

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
TOUCHE PAS À MON POTE - Cyril Hanouna s'en est vivement pris aux journalistes et aux responsables politiques dimanche soir, les accusant sur Twitter d'être responsables de la nouvelle percée du FN. Ses deux messages ont suscités de nombreuses réactions, pour le moins contrastées. L'animateur de D8 s'est justifié lundi matin sur Europe 1.

Tel Patrick Sébastien créant son mouvement "humaniste" le DARD en 2010, Cyril Hanouna a fait une incursion sur le terrain politique dimanche soir. Le présentateur de "Touche pas à mon Poste" s'en est vivement pris aux journalistes et aux responsables politiques en postant sur Twitter deux messages pointant leur responsabilité dans le score du FN aux élections régionales. "Les journalistes, continuez à en faire des tartines, continuez à instaurer un climat anxiogène! Vous avez gagné les gars ! #irresponsable", a-t-il écrit. Avant de remettre le couvert quelques minutes plus tard, à destination de la classe politique cette fois-ci.

EN SAVOIR + >> Les journalistes font-ils le jeu du Front national

Quand un animateur - qui compte plus de 2,6 millions de followers - sort de son rôle pour se faire commentateur des soirées électorales, forcément, ça ne passe pas inaperçu. Ses deux premiers messages ont rapidement été retweetés à plusieurs milliers de reprises, avec très souvent des commentaires enthousiastes sur le mode "Hanouna président", ou "Il n'a pas tort".  Mais d'autres lui reprochaient un message "populiste" ou l'invitaient à rester à sa place.

Cette sortie lui a même valu dès dimanche soir une dépêche AFP. A noter que l'agence de presse a cité le tweet de notre reporter politique pour illustrer la "virulence" de la réaction des journalistes à l'attaque de l'animateur.

Cyril Hanouna, qui a assuré sur Twitter qu'il ne ferait "jamais de politique", a précisé sa pensée lundi matin au micro d'Europe 1, chez Jean-Marc Morandini. L'occasion d'en remettre une couche. Il a ainsi assuré que ses "reproches allaient aux journalistes des grands médias télé, et non pas à la presse écrite." "Je reprochais hier à TF1 et France 2 de faire du sensationnalisme. TF1 a ouvert directement en donnant le score de Marine Le Pen dans sa région au lieu de donner le score global d'abord. Je trouve que c'est malhonnête", a-t-il expliqué. Le service public est aussi dans son viseur : "Et même pendant les attentats, France 2 qui fait deux soirées spéciales la même semaine! Tout ça pour faire de l'audience, c'est honteux!".

À LIRE AUSSI
>>
EN DIRECT - Régionales 2015 : "ni fusion, ni retrait" à droite
>>
Front National : Hélène, la compagne d'Omar Sy, en colère sur Twitter

Sur le même sujet

Lire et commenter