Régionales en Grand Est : Jean-Pierre Masseret sera bien présent au second tour

Régionales en Grand Est : Jean-Pierre Masseret sera bien présent au second tour

DirectLCI
FIN DU SUSPENSE – Malgré les pressions du Parti socialiste, le candidat PS Jean-Pierre Masseret conserve suffisamment de colistiers et sera bel et bien présent au second tour en Grand Est, face au FN et aux "Républicains".

Après deux longues journées de réunions, de tractations et de pressions, Jean-Pierre Masseret a finalement réussi à maintenir sa liste pour le deuxième tour des élections régionales pour la région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne. "Nous sommes présents, debout, et nous n'avons pas subi les diktats", a-t-il déclaré ce mardi à 19h, après que sa liste ait été validée. Sur l'ensemble de ses 189 colistiers, "seulement" 71 se sont désistés. Il aurait fallu 95 désistements pour invalider la liste électorale.

De Jean-Christophe Cambadélis à Manuel Valls, tous les cadres du Parti socialiste appellent depuis dimanche soir à ce qu'en cas de triangulaire où le PS arrive en troisième position, leur liste se retire pour "faire barrage au FN". Si le mot d'ordre de Solferino a été accepté sans rechigner dans le Nord et en Paca, dans le Grand Est, le candidat Jean-Pierre Masseret fait de la résistance.

EN SAVOIR + >> Valls appelle à voter à droite pour contrer le FN

Triangulaire au deuxième tour

Le deuxième tour opposera donc le candidat FN Florian Philippot (35% des voix au premier tour), le candidat Les Républicains Philippe Richert (26%) et, donc, Jean-Pierre Masseret (16%). Pour autant, le PS continue à demander son retrait, par la voix Corinne Narassiguin, porte-parole du Parti socialiste : "Il revient maintenant à Jean-Pierre Masseret de retrouver son sens des responsabilités dans la défense des valeurs de la République, en se retirant de la campagne du deuxième tour".

"Je serai accusé de tous les maux, mais je suis ferme sur mes convictions", avait assuré l'élu récalcitrant, opposé à la politique de la chaise vide face au Front national. Il n'empêche, que la victoire, dimanche, revienne au FN ou aux "Républicains", le PS sort meurtri de cette épreuve.

À LIRE AUSSI
>> Elections régionales 2015 : Philippot loin devant en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
>> Qui est Jean-Pierre Masseret, le socialiste qui défie le PS ?
>> Retrouvez tout notre dossier consacré aux élections régionales

Sur le même sujet

Lire et commenter