Régionales : région par région, ce que disent les derniers sondages avant le premier tour

Élections Européennes 2019

INTENTIONS DE VOTE – A deux jours du premier tour des élections régionales, metronews vous livre les derniers chiffres disponibles, région par région.

J-2 avant le premier tour des élections régionales. Dimanche, quelque 21.000 candidats tenteront d'arracher l'un des 1700 sièges en jeu. Le scrutin s'annonce extrêmement serré : selon un sondage Odoxa pour Le Parisien et BFM TV publié vendredi, le FN serait en tête des intentions de vote au niveau national, à 30 %, suivi de très près par Les Républicains (29 %) et le Parti socialiste (22 %). Mais qu'en est-il au niveau local ? Metronews fait le point sur les dernières enquêtes dans votre région, publiées ce vendredi.

Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Selon la dernière vague de sondages Ipsos-Sopra Steria pour Le Monde et le centre de recherches politiques de Sciences Po , la liste FN conduite par Florian Philippot arriverait en tête dimanche, avec 35 % des suffrages, contre 29 % pour la liste de Philippe Richert, candidat de la droite, et 16 % pour Jean-Pierre Masseret, tête de liste PS. Au second tour, le candidat du FN l'emporterait d'une courte tête (37 %, LR/UDI 35 %, PS 28 %).

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine

Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
L'élection s'annonce très serrée dans cette région. Au premier tour, Ipsos place les trois premiers candidats dans un mouchoir de poche, avec 29 % des voix pour la droite, 27 % pour la gauche et 26 % pour le FN. Au second tour, le report des voix serait favorable aux socialistes, dont le chef de file Alain Rousset obtiendrait 39 % des suffrages, devant ses adversaires de droite Virginie Calmels (35%) et du FN Jacques Colombier (26%).

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Auvergne-Rhône-Alpes
Si le premier tour s'annonce très favorable à Laurent Wauquiez, le candidat de la droite, (32 %, contre 29 % pour le FN et 23 % pour le PS), l'issue du second tour est beaucoup moins claire. En effet, selon Ipsos, Laurent Wauquiez et son adversaire socialiste Jean-Jack Queyranne sont au coude-à-coude, le premier étant crédité de 37 % d'intentions de vote et le second de 36 %.

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Auvergne-Rhône-Alpes

Bourgogne-Franche-Comté
Le Front national fait la course en tête dans cette région, où la candidate de l'extrême droite Sophie Montel obtiendrait 32 % des suffrages, contre 24 % pour François Sauvadet, le candidat de la droite, et 22 % pour la socialiste Marie-Guite Dufay. Le second tour promet d'être serré, avec une courte avance pour la candidate PS (25 %), devant les listes de droite (33%) et du Front national (32%).

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Bourgogne-Franche-Comté

Bretagne
Guère de suspens en Bretagne, où Jean-Yves Le Drian, tête de liste PS et actuel ministre de la Défense, est donné archi-favori. Il récolterait selon Ipsos 29 % des voix, contre 24 % pour la liste de droite emmenée par Marc Le Fur et 22 % pour celle du FN, conduite par Gilles Pennelle. Au second tour, Jean-Yves Le Drian devrait être largement élu : il est actuellement crédité de 45 % d'intentions de vote, contre 33 % pour son premier poursuivant, Marc Le Fur.

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Bretagne

Centre-Val de Loire
Dans l'ex-région Centre, rebaptisée à l'occasion de ces élections régionales, c'est le candidat FN Philippe Loiseau qui est donné en tête dimanche soir (31 %), juste devant la liste de droite conduite Par Philippe Vigier (29 %). La liste socialiste de François Bonneau, elle, est reléguée sept points derrière. Le second tour pourrait toutefois rebattre les cartes et donner l'avantage à Philippe Vigier, qui pourrait s'imposer de peu face à son rival socialiste (36 % contre 34 %), la liste FN reculant d'un point entre les deux tours.

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Centre-Val de Loire

Île-de-France
Dans une région aux mains du Parti socialiste depuis 17 ans, Valérie Pécresse, tête de liste de la droite, semble en passe de remporter son pari. Selon Ipsos, elle est créditée au premier tour de 32 % d'intentions de vote, contre 23 % pour le socialiste Claude Bartolone et 21 % pour Wallerand de Saint-Just, candidat du FN. Au second tour, elle pourrait également s'imposer, avec 40 % des voix, contre 38 % pour son adversaire de gauche et 22 % pour le FN.

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Île-de-France

Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Dans cette région, le FN s'avance en force. Louis Aliot, qui emmène la liste d'extrême droite, recueillerait selon Ipsos 34 % des votes, suivi par la candidate socialiste Carole Delga (23%) et le chef de file de la droite, Dominique Reynié. Le second tour s'annonce toutefois très favorable aux socialistes, qui pourraient bénéficier du bon score au premier tour des écologistes pour atteindre le score de 40 %, devant le FN (34 %) et la droite (26 %).

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Nord-Pas-de-Calais-Picardie
C'est sans aucun doute LE point chaud de ces élections régionales. Marine Le Pen, qui fait la course en tête dans tous les sondages, recueillerait 40 % des suffrages, très loin devant Xavier Bertrand, tête de liste de la droite (25 %), et Pierre de Saintignon, le candidat socialiste (20 %). L'issue du second tour n'est pas encore certaine : en cas de triangulaire, c'est le FN qui s'imposerait (40 %, contre 30 % pour ses deux poursuivants). En cas de duel Bertrand / Le Pen, les études d'opinion donnent l'avantage tantôt à l'un , tantôt à l'autre.

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Normandie
Au premier tour, Hervé Morin, candidat de la droite, recueillerait 31 % des voix, tout comme le chef de file du Front national, Nicolas Bay, reléguant le socialiste Nicolas Mayer-Rossignol à la troisième place avec 20,5 % d'intentions de vote. Le second tour devrait être plus serré : Hervé Morin est crédité de 35 % des suffrages, devant Nicolas Mayer-Rossignol (34 %) et Nicolas Bay (31 %).

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Normandie

Pays de la Loire
La région pourrait bien retomber dans l'escarcelle de la droite à l'issue des régionales. Bruno Retailleau, tête de liste LR/UDI/MoDem, est en effet crédité de 32 % des suffrages, contre 27 % pour la liste socialiste de Christophe Clergeau et 25 % pour celle du Front national, dirigée par Pascal Gannat. Peu de changements sont à attendre au second tour, l'Ipsos donnant un podium identique (droite 39 %, gauche 37 %, FN 24 %).

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Pays de la Loire

Provence-Alpes-Côte d'Azur
C'est l'autre région qui devrait être surveillée de près dimanche soir. La liste FN de Marion Maréchal-Le Pen est pour l'instant donnée gagnante du premier tour, avec 40 % d'intentions de vote, suivie par le candidat de la droite Christian Estrosi (30 %) et celui de la gauche Christophe Castaner (16 %). L'avance du Front national pourrait lui permettre de s'imposer à l'issue du second tour, avec 41 % des suffrages, contre 34 % pour la droite et 25 % pour la gauche.

EN SAVOIR + >> Tout savoir sur les élections en Provence-Alpes-Côte d'Azur

A LIRE AUSSI
>> Suivez en direct le 1er tour, de la participation aux résultats >> D'où viendront les premiers chiffres diffusés dimanche soir ?
>>
Le FN en position de s'imposer dans quatre régions >> Retrouvez tous les résultats des régionales

Sur le même sujet

Lire et commenter