Bureau de vote dans le noir, plusieurs cartes d'électeurs pour un même couple... : les couacs et les anomalies de ce premier tour

ÉLECTIONS EUROPÉENNES 2019
BUGS - Pour le premier tour de la présidentielle, quelques mésaventures sont venues légèrement perturber le vote de certains électeurs. Mais on vous rassure, rien de très grave...

Même l'organisation la plus béton a aussi ses couacs. En ce premier tour d'élection présidentielle, c'était à prévoir : les petits grains de sable qui se glissent, et enraient la machine bien huilée. LCI fait le tour de ces petits couacs, qui ont perturbé quelques instants les votants.

Un bureau de vote plongé dans le noir

Les électeurs ont-ils pris leur décision à l’aveugle ? Ils ont peut-être, en effet, voté à tâtons. A Annonay, en Ardèche, la salle des fêtes, où était installé le bureau de vote, a été plongée dans le noir, en tout début d’après-midi... Le lieu a plutôt été privé d’électricité, à cause d’un incendie qui s’est déclaré dans un immeuble à quelques mètres de là. "La situation pose quelques problèmes pour les manipulations informatiques (procurations…)", rapporte Le Dauphiné. "Sans compter qu’il y fait sombre. Un dispositif d’alimentation de secours devrait être mis en place. Sinon, il restera les bougies, les allumettes ou les briquets." Les votants n’ont pas été obligés d’en arriver à de tels extrêmes : une heure après, le courant a été rétabli, et la lumière fût, à nouveau. Tout de même plus pratique pour le dépouillement du soir. 

Les électeurs qui découvrent qu’ils sont radiés des listes

Cet internaute était pourtant motivé pour voter, en région parisienne. Il n’a pas ménagé sa peine et a fait sept bureaux de vote... avant de découvrir qu’il était radié des listes. Pourquoi ? Comment ? Dur à dire, mais il n’est apparemment pas le seul concerné. 

Retour à l'envoyeur pour la procuration

Jacques avait pourtant fait les choses bien. Ce Finistérien inscrit sur les listes électorales à Bangkok, en Thaïlande, avait établi une procuration, dans une gendarmerie bretonne le 15 avril dernier.  Sauf que la gendarmerie l’a appelé samedi, rapporte Le Télégramme : la procuration leur a été retournée, pour "insuffisance d’affranchissement".  D’ailleurs, le mandataire de Jacques a essayé, dimanche matin, d’aller voter, et s'y est cassé le nez. Jaques est "ulcéré" : c’est, du coup, la première fois de sa vie qu’il ne votera pas. Bien malgré lui.

Le couple qui a reçu 4 cartes d’électeurs

Ils vont pouvoir faire une collection. Margaux et Arnaud, un couple habitant Allonnes, dans la Sarthe, ont reçu à leur domicile leurs cartes d’électeur. Normal. Sauf qu’ils en ont aussi reçu chez leurs parents respectifs, au Mans et à la Milesse. Soit au total, quatre cartes d’électeur pour le couple. Le problème s’était déjà posé en 2012, raconte Presse Océan. Le couple l’avait signalé, mais la chose n’a visiblement pas été réglée... Et le problème semble être de famille : le frère d’Arnaud a lui aussi reçu sa carte en double !

Un bureau fermé... à cause d’une glacière suspecte

En ce jour d’élection, quelques jours après l’attaque qui a tué un policier sur les Champs-Elysées, la tension est palpable, et les dispositifs policiers renforcés. A Hagueneau, dans le Bas-Rhin, une alerte a été lancée dans la matinée, à cause d’un objet suspect qui était... une glacière. Les passants ont en effet cru voir des fils électriques qui dépassaient. Après passage d’une équipe de démineur, le doute a été levé : il s’agissait bien d’une simple glacière... Peut-être une famille étourdie partie en pique-nique ?

Des enveloppes de vote pré-remplies...

Sur Twitter, plusieurs votants, dans des bureaux parisiens, font état d’un fait troublant : les enveloppes pour voter contiennent déjà des bulletins...

Des procurations qui ne sont jamais arrivées

D’autres votants, visiblement, ont bien établi une procuration… qui n’est jamais arrivée. Comme témoigne cette internaute sur Twitter.

Le service public a une réponse bien trouvée : la procuration a sans doute été établie tardivement. Il y a "plus d’un mois", répond l’internaute, "mais elle doit sans doute arriver par canot pneumatique du Canada". Toujours prendre les choses avec humour.

Le chien qui hurle à la mort

Un gentil couac, pour finir, ce chien qui accompagnait son maître voter, dans le 18e... visiblement, les longues files d’attente pour voter ont eu raison de sa patience... L’animal s’est mis à animer la rue de ses "hurlements déchirants", rapporte un internaute. Ambiance, ambiance.

En vidéo

JT WE - Présidentielle 2017 : Le vote des onze candidats

Suivez toute l’actualité sur notre page dédiée à l’élection présidentielle

Découvrez comment votre commune a voté sur nos pages résultats de l’élection présidentielle

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections présidentielles

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter