Qui est Farida Amrani, la candidate insoumise qui conteste la victoire de Manuel Valls à Evry ?

LE TRÔNE DE FER - Manuel Valls a annoncé sa victoire, dimanche soir, dans un climat électrique à la mairie d'Evry. Qui est cette militante syndicale, candidate de La France insoumise, qui a indiqué qu'elle allait contester le résultat de l'ancien Premier ministre dans son fief de l'Essonne ?

Dimanche , Farida Amrani n'a pas gagné. Mais la rivale de l'ancien Premier ministre, qui revendique la victoire, a indiqué qu'elle allait contester le résultat du 2e tour qui donne Manuel Valls vainqueur, dans sa 1re circonscription de l'Essonne. D'où vient-elle ? Quel est son parcours ? LCI fait le point. 


Dimanche, la candidate de La France insoumise, qui s'était qualifiée pour le second tour avec 17.61% des voix dans la première circonscription de l'Essonne derrière Manuel Valls, "revendique aussi" la victoire, après avoir constaté "plusieurs irrégularités".

Farida Amrani a fait son chemin en passant quasiment inaperçue dans une circonscription très médiatisée autour des candidatures de l'ancien Premier mais aussi de Dieudonné et de Francis Lalanne.  

En vidéo

Valls annonce son élection : des échauffourées éclatent en mairie d'Evry

Née au Maroc en 1976, cette maman de trois enfants est arrivée en France à l'âge de 2 ans. Titulaire d'un BTS transport, c'est d'abord dans le syndicalisme qu'elle s'engage. Devenue fonctionnaire territoriale, elle crée en 2003 une section syndicale CGT : "Le rejet de l’injustice et des inégalités de traitement m’ont conduit à m’engager syndicalement", raconte-t-elle à nos confrères des Inrocks.


Son combat politique est beaucoup plus récent. En 2012, alors qu'elle critique l'application de la réforme des rythmes scolaires lors d'une réunion publique en présence du maire d'Evry, Francis Chouat, celui-ci lui aurait rétorqué : "Si vous n’êtes pas contente, vous n’avez qu’à monter votre liste". Chiche ! En 2014, Farida Amrani se présente aux municipales en prenant la tête d'une liste Front de gauche. Elle se qualifie pour le second tour et obtient finalement quatre élus avec 18.78% des suffrages.

Un "symbole" à l'Assemblée nationale

En 2016, sa candidature aux législatives semble donc évidente. Accompagnée de son binôme Ulysse Rabaté, élu d'opposition au conseil municipal de Corbeil-Essonnes et candidat aux législatives face à Valls en 2012, elle se présente avec La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon


Pour se faire connaître, la candidate - qui n'a pas de local de campagne - a une technique bien à elle : des permanences dans la rue. Tracts et affiches autour d'une table posée pendant plusieurs heures. Soutenue par Benoît Hamon, Farida Amrani l'emportera-t-elle dimanche face à Manuel Valls ? Dans les sondages, les deux candidats sont au coude à coude. 


Selon son suppléant, son élection serait une vraie réussite pour cette jeune femme issue des milieux populaires : "Farida Amrani au Palais Bourbon, ce serait un symbole, même si elle n’aime pas qu’on le dise, quand on voit que l’Assemblée est composée essentiellement d’hommes blancs de plus de cinquante ans." Réponse dimanche. 

Ne manquez rien de l’actualité politique avec notre page spéciale Elections Législatives 2017


Retrouvez  notre carte interactive des candidats et des résultats

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter