Résultat municipales : Johanna Rolland élue maire de Nantes

Résultat municipales : Johanna Rolland élue maire de Nantes

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017
DirectLCI
MUNICIPALES – La candidate socialiste remporte le second tour des élections municipales de Nantes avec 56, 21 % des voix, devant l’UMP Laurence Garnier, qui recueille 43, 78% des suffrages.

La victoire de la gauche était attendue. Restait à savoir dans quelle proportion elle allait s’exprimer. Elle a finalement été nette. La candidate socialiste Johanna Rolland est arrivée en tête du second tour, dimanche soir, avec 56, 21 % des voix. Loin devant l’UMP Laurence Garnier, qui affiche, elle 43, 78 % des suffrages exprimés.

La gagnante, Johanna Rolland, est restée dans son bureau en début de soirée, laissant ses militants se réunir dans son local de campagne. Vers 21 h 30, elle sort enfin, dans la salle de presse de l’Hôtel de ville. Souriante, posée, devant la quarantaine de journalistes. Son discours est prêt : "Je tiens à remercier les Nantais qui ont fait le choix d’une manière extrêmement claire de placer ma liste très largement en tête", indique-t-elle d’abord. "Cette émotion, cette joie, j’ai envie de la partager avec eux." La jeune femme, souvent présentée comme l’héritière de Jean-Marc Ayrault, juge que les électeurs ont validé "le nouveau cycle que je propose : s’appuyer sur le bilan, pour avancer."

Abstention élevée

Est-ce cette victoire trop attendue ? Une campagne jugée peu intéressante, sans idée mobilisatrice ? Ou sans enjeu ? L’abstention est en tout cas restée élevée. Le taux de participation était de 9, 87 % à 11 heures dimanche, et a péniblement grimpé dans la journée, pour finalement atteindre les 46, 55 % à 18 h, puis 53,81 % à 20 h. C’était pourtant l’un des chevaux de bataille de la candidate socialiste qui n’a eu de cesse dans sa campagne d’aller dans les quartiers, de multiplier les réunions publiques, pour convaincre les récalcitrants. Sans succès. Mais ce dimanche soir, Johanna Rolland veut "savourer" le moment : "Nous prendrons le temps de regarder ces résultats avec attention. Mais le score est suffisamment net pour dire que c’est la victoire pour la liste que je conduis." Un sourire, et Johanna Rolland part sous le chapiteau installé dans la cour de la mairie, où Patrick Rimbert, l’attend, pour la féliciter. Ovation et applaudissements accompagnent le passage de la jeune femme.

A droite, Laurence Garnier ne s’annonce pas pour autant déçue. Pendant toute la campagne, elle s’est déclarée "confiante", affichant un franc sourire et une allure détendue, disant sentir "un élan, une dynamique". Ce dimanche soir, au vu des résultats, la jeune femme, qui a rejoint les militants dans sa permanence cours des 50-Otages, se dit "plutôt satisfaite" : "Les lignes bougent", estime-t-elle. Elle obtient en effet le meilleur score de la droite à Nantes depuis 1989, où candidat Daniel Augereau avait obtenu 40, 21% des voix face à Jean-Marc Ayrault. "Pour nous, l’objectif est déjà rempli : c’est la première fois qu’il y a un second tour depuis 1977", estime lui aussi Guillaume Richard, le numéro 4 de sa liste. "Nous avons clairement senti un violent rejet de la gauche sur le terrain pendant la campagne. Des choses ont bougé." Laurence Garnier a d’ores et déjà annoncé qu’elle se représenterait, en 2020.

Sur le même sujet

Lire et commenter