Résultats, candidats, programmes... Tout savoir sur le 18e arrondissement de Paris

Résultats, candidats, programmes... Tout savoir sur le 18e arrondissement de Paris

DirectLCI
MUNICIPALES À PARIS - Candidats, enjeux, polémiques, résultats… Metronews fait le point sur l'essentiel à retenir dans le 18e arrondissement de Paris avant les élections de mars 2014.

L'arrondissement le plus peuplé de la capitale et l'un des plus importants (15 conseillers) n'a cessé de faire parler de lui jusqu'à ce que Daniel Vaillant, le maire d'arrondissement PS, ne décide - contraint par Anne Hidalgo - de laisser sa place à un autre candidat. Le 18e est devenu le symbole des exigences de la candidate socialiste à la mairie de Paris, intransigeante sur le respect de la parité et le non-cumul des mandats. 

> Maire sortant : Daniel Vaillant (PS)

Cet ancien ministre de l’Intérieur sous Jospin et député de la 17e circonscription est très attaché au 18e arrondissement et tient à le montrer. Lors d'un véritable feuilleton avec de multiples rebondissements, Daniel Vaillant a finalement renoncé à se présenter une nouvelle fois dans cet arrondissement. Maire du 18e depuis 1995, avec une interruption de 2001 à 2003, lors de son passage au gouvernement, il est toujours député après avoir été élu pour la première fois en 1988.

> Les candidats 

Eric Lejoindre (PS), 1er adjoint du 18e, était le successeur tout désigné de l’actuel député et maire de l’arrondissement, Daniel Vaillant. Si ce dernier n'a pas pu se présenter, il a tout de même exigé que le choix de son successeur s'exprime dans les urnes socialistes. Les militants ont préféré Eric Lejoindre à l'une des porte-parole d'Anne Hidalgo, Myriam El Khomri, chargée de la sécurité auprès de Bertrand Delanoë.

Pierre-Yves Bournazel (UMP) a eu ce qu'il voulait. Très critique contre Nathalie Kosciusko-Morizet lors des primaires UMP, il avait annoncé sa candidature comme tête de liste pour le 18e alors même que NKM n'avait pas annoncé la sienne. Après avoir été "promu" porte-parole de la candidate UMP à la mairie de Paris, la candidature de cet élu 18e depuis 2008 et ancien collaborateur de Rachida Dati lorsqu'elle était ministre de la Justice, a été validée par le parti.

Début janvier, Roxane Decorte a affirmé au JDD vouloir lancer sa propre liste pour partir à l’assaut du 18e contre Pierre-Yves Bournazel. "J’ai un vrai problème quand en numéro deux et quatre de la liste publiée mardi on a deux personnes qui ont voté pour Hollande, qui plus est des parachutés. Je ne sais pas comment un électeur de droite peut s’y retrouver", a-t-elle ajouté. Pour l'UMP, son éviction a une seule explication : L'élue a été condamnée en 2012 pour détournements de fonds et abus de confiance à quatre mois de prison avec sursis.

De son côté, le mouvement dissident de Paris Libéré présente David Pierre-Bloch (Nouveau Centre) dans cet arrondissement.

Philippe Martel (FN), actuel chef de cabinet de Marine Le Pen sera également candidat pour le Front national dans le 18e. Mais sa candidature ne plaît pas à tout le monde. Enarque, il était chef de cabinet d'Alain Juppé de la fin des années 1980 à 1994. Il fut aussi un acteur des démêlés judiciaires de son ancien mentor puisqu'il est en effet l'un des sept emplois fictifs de la Ville de Paris pour lesquels Alain Juppé a été condamné.

Le Front de gauche présentera Danièle Atala ,  artiste plasticienne, travailleur sociale et formatrice, co-responsable de la commission culture du PG. Chez EELV, Pascal Julien, maire-adjoint du 18e arrondissement chargé des espaces verts et de l'environnement rivalisera avec le PS au premier tour.

> Résultats aux élections municipales précédentes

Allié aux verts, Daniel Vaillant détient un record de suffrages exprimés en sa faveur avec plus de 72% des voix.

> L'info à retenir

Pendant longtemps le 18e n'a cessé de faire parler de lui pour ses "prières de rue". Après l'ouverture à la mi-décembre d'une salle de prière dans le tout nouvel Institut des cultures d'Islam puis la création d'ici deux ans d'une autre salle à Barbès, Daniel Vaillant a assuré que "plus personne ne prie dans la rue". Une ancienne caserne de pompiers réaménagée accueille également les musulmans souhaitant prier. L'UMP et le FN se trouvent donc privés d'un sujet qu'ils auraient assurément abordé.

> Lire tous les articles de metronews sur le sujet

- Municipales à Paris : Daniel Vaillant renonce à la mairie du 18e

- Municipales à Paris : Vaillant et Cherki (PS) ne lâchent pas l'affaire

- Bournazel sur les municipales à Paris : "c'est une élection au mérite"

- Municipales à Paris : Philippe Martel, candidat FN du 18e et ex-emploi fictif

- Daniel Vaillant : "Plus personne ne prie dans la rue dans le 18e"

- Dans le 18e, les toxicomanes devront sortir du métro

- Logements : le PS compte sur le 18e pour en créer

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter