Résultats du premier tour : le FN gagne 3,5 points par rapport à 2012, le PS perd 20 points dans le Sud

ÉLECTIONS EUROPÉENNES 2019
MÉTAMORPHOSE - C'est un bouleversement pour une présidentielle : ni la gauche ni la droite "classiques" n'accèdent au second tour. Marine Le Pen s'est surtout imposée dans les communes rurales y compris dans des départements votant traditionnellement à gauche. Emmanuel Macron a conquis les électeurs des grandes villes.

La France s'est couverte de bleu marine en cinq ans. Marine Le Pen, deuxième du premier tour de l'élection présidentielle du 23 avril 2017, a progressé de 3,5 points en cinq ans, réalisant le meilleur score du Front national et parvenant à hisser son parti au second tour pour la deuxième fois. Jean-Marie Le Pen y avait accédé avec 16,86% des voix en 2002.


La candidate FN se qualifie ainsi cette année pour l'ultime duel avec 21,43% des voix exprimées (selon les résultats compilés par le ministère de l'Intérieur sur 97% des inscrits ce lundi 24 avril au matin) contre 17,90% en 2012. Ce qui l'avait laissée à l'époque aux portes du second tour puisqu'elle était arrivée en troisième position.

D'une manière qui peut sembler paradoxale, Marine Le Pen prend la tête dans une commune sur deux (18.845 localités). Alors qu'Emmanuel Macron, qui la devance avec un score global de 23,86%, n'est premier que dans 7222 communes. Cela s'explique par le fait que la candidate FN a conquis les communes rurales, s'implantant toujours plus dans le Nord et le Nord-Est, où elle progresse d'une dizaine de points par rapport à 2012, et grappillant du terrain sur la gauche dans la région Centre-Val de Loire, où seul l'Indre-et-Loire fait de la résistance. Tandis que son opposant d'En Marche! a davantage convaincu dans les grandes villes.

En vidéo

"Le jeu reste très ouvert" pour le second tour estime Nicolas Bay, secrétaire général du FN

Le PS perd 20 points dans le Sud, à l'intérieur des terres

Lors du premier tour de la précédente élection, qui avait conduit François Hollande à l'Élysée, celui-ci avait remporté 28,63% des voix au premier tour. Ce qui lui donnait à l'époque une avance plus confortable de 5 points par rapport, aujoud'hui, à son ancien ministre de l'Economie, qui prétend transcender le clivage droite-gauche. "Il y a une espèce de fusion entre la zone Hollande de 2012 et la zone Bayrou de 2012 pour constituer le vote Macron. En Bretagne, il y a une espèce d'effet Jean-Yves Le Drian [ndlr : rallié au candidat d'En Marche!]", observe le politologue Alexis Massart, cité par franceinfo.


Le PS est donc absent du second tour de la présidentielle de 2017. Rappelons qu'en 1988, François Mitterrand avait réalisé un score record pour un candidat socialiste au premier tour avec 34,11% des voix. Soit plus de cinq fois plus que Benoît Hamon (6,35%) cette année. Dans le Sud, à l'intérieur des terres, celui-ci a perdu une vingtaine de points dans l'électorat socialiste par rapport à la précédente élection présidentielle. A Toulouse, par exemple, Benoît Hamon a remporté 10,36% des voix et Emmanuel Macron, 27,7%.

En vidéo

Toulouse (31400) : les résultats de la Présidentielle 2017

Fillon remporte 2,6 millions de voix de moins que Sarkozy cinq ans plus tôt

François Fillon, le troisième homme de ce premier tour, a recueilli 7.126.632 voix (19,94%), contre 9.753.629 (27,18%) en 2012 pour Nicolas Sarkozy, qui avait ainsi pu accéder au second tour sans toutefois le remporter. Cette année, le candidat du parti Les Républicains (ex-UMP) a réalisé ses meilleurs scores notamment dans son département de la Sarthe (28,61%), dans les Hauts-de-Seine (29,14%), dans les Yvelines (27,25%) ainsi qu'en Polynésie française (35,28%).

En vidéo

Woerth : "La droite n'a pas perdu cette élection, c'est François Fillon qui a perdu"

Juste derrière, Jean-Luc Mélenchon a recueilli à peine 114.776 voix de moins que le candidat LR. Déjà quatrième en 2012, il a quasiment doublé son nombre d'électeurs, obtenant 7.011.856 voix cette année (19,62%) contre 3.984.822 voix (11,10%) cinq ans plus tôt. C'est surtout dans le Sud-Ouest, le pourtour méditerranéen, l'Auvergne et le Limousin que le candidat de la France Insoumise obtient ses meilleurs scores. C'est en Seine-Saint-Denis qu'il réalise un record de 23,03% de voix, contre 16,99% cinq ans plus tôt.


Suivez la présidentielle sur notre page spéciale 


Le 23 avril et le 7 mai, retrouvez les résultats sur notre page spéciale 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Benoît Hamon, candidat du PS à la présidentielle

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter