Législatives : bulletins manuscrits, meuleuse, sorcellerie... quand le vote ne s'est pas passé comme prévu

OUPS – Des dysfonctionnements ont quelque peu perturbé le bon déroulé du premier tour des élections législatives ce dimanche. LCI a fait le tour des histoires les plus insolites.

Un scrutin sans aucun souci ? C’est sans doute possible mais ce ne sera pas encore pour cette fois-ci. Après la présidentielle, marquée par des machines de vote en panne ou des bulletins de vote déchirés, le premier tour des élections législatives a également eu son lot de (mauvaises) surprises. Et tout a commencé bien avant l’ouverture des bureaux de vote à 8h dimanche matin.

L’envoi des professions de foi a été perturbé dans "une quinzaine de départements à des degrés divers", dans un grand quart sud-est de la France, a indiqué vendredi une source à l’AFP. L'acheminement de la propagande électorale dans l'Ain, la Loire, le Rhône, la Drôme et la Haute-Savoie, assurés par le même prestataire, a ainsi rencontré des difficultés, tout comme en Saône-et-Loire et dans le Gard. Des plis incomplets ont également été signalés dans les Pyrénées-Orientales et dans l'Aude. 

Dimanche, ce sont des bulletins qui manquaient à l’appel dans de nombreux bureaux. A Fontaines-sur-Saône, dans le Rhône, deux candidats ont été touchés par ce dysfonctionnement. "Pour les gens qui souhaitaient voter pour ces candidats, il y a eu une interruption de vote mais tout est rentré dans l’ordre à 8h40", a expliqué le maire de la commune au Progrès. Même souci à Port-de-Bouc, dans les Bouches-du-Rhône, où "aucun bulletin réglementaire n’était disposé sur les tables" à l'ouverture des bureaux selon La Provence. Des bulletins ont dû être envoyés en urgence par la ville de Martigues tandis que d’autres ont été récupérés dans le stock de rechange de la sous-préfecture.

A Brive, en Corrèze, les électeurs ont dû recourir au système D. Deux candidats n’ayant pas fourni ou fourni très peu de bulletins, "les bulletins manuscrits, sur papier blanc, comportant le nom du candidat suivi de celui de son remplaçant aux dimensions validées par le représentant de l’Etat (148x105)" étaient acceptées.

Dans d’autres circonscriptions, les mauvais bulletins étaient à disposition. Les électeurs du centre-ville de Marmande, dans le Lot-et-Garonne, ont ainsi découvert le bulletin d’une candidate… de l’Eure, rapporte Sud-Ouest. Rien de magique là-dedans, contrairement à Saint-Louis. Dans cette ville de La Réunion, des actes de sorcellerie ont été réalisés devant des bureaux de vote et une église. Selon la mairie, des photos de candidats dans des feuilles de banane ont été retrouvées. Il faudra attendre 20h pour officiellement savoir si ces sorts ont porté leurs fruits.

En vidéo

Elections législatives : les politiques ont voté !

Comme lors de la présidentielle, des assesseurs ont été victimes d'un problème de tampon. Offrant un bon de dix ans aux électeurs venus voter à Saint-Quentin, dans l'Aisne.

Mieux, à Merville (Finistère), le président du quatrième bureau de vote de Pont-l'Abbé a perdu la clé de l'urne... Mais ce contre-temps n'a pas empêché le bon déroulement du dépouillement, puisque, comme le rapporte Le Télégramme, c'est à la meuleuse qu'on s'est attaqué à la libération des bulletins...

Résultats, sondages, candidats : découvrez notre page spéciale consacrée aux élections législatives 2017

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Lire et commenter