À Lyon, Strasbourg ou Besançon, la poussée écologiste au premier tour des municipales

À Lyon, Strasbourg ou Besançon, la poussée écologiste au premier tour des municipales
Élections Municipales 2020

PERCÉE - Le premier tour des élections municipales 2020 a été marqué la poussée des écologistes dans plusieurs grandes villes de France. Europe Ecologie-Les Verts est donné gagnant à Lyon, à Strasbourg ou à Besançon.

Au soir du premier tour des élections municipales, les écologistes ont de quoi se réjouir, malgré le contexte sanitaire et la forte abstention. C'est une poussée verte significative qui s'est produite dans les urnes dans plusieurs grandes villes de France.

À Lyon, la liste écologiste de Grégory Doucet obtient 28%, loin devant celle du Républicain Etienne Blanc (19%) et celle de Yann Cucherat, candidat LaREM - où Gérard Collomb était pourtant présent (14%). Plus à l'Est, à Strasbourg, la candidate EE-LV Jeanne Barseghian arrive en tête du premier tour avec 27,8% des voix, devant Alain Fontanel, candidat LaREM (19,8%). 

Et cette percée se distingue aussi dans le sud de la France. Dans la ville de Besançon, où EE-LV plaçait de grandes ambitions, Anne Vignot, candidate soutenue par les Verts, devance le Républicain Ludovic Faugaut, avec 31,1% des suffrages contre 23,5%. 

Lire aussi

Surprise à Bordeaux, alors que le candidat EE-LV Pierre Hurmic est au coude-à-coude avec le maire sortant Nicolas Florian, le successeur d'Alain Juppé. Tous deux obtiennent 35% des voix et devancent largement le marcheur Thomas Cazenave. À Lille, la maire sortante Martine Aubry (PS) est talonnée par le candidat EE-LV Stéphane Baly. Seulement 6 points les distancent, avec 29% des voix pour la socialiste et 23% pour l'écologiste.

Et puis le vote écolo se confirme à Grenoble, où le maire sortant Eric Piolle arrive largement en tête avec plus de 44%, selon les dernières estimations. 

Douche froide à Rouen

En revanche à Rouen, c'est la petite douche froide pour le candidat écologiste Jean-Michel Bérégovoy. Donné en tête dans un sondage de France Bleu il y a dix jours, il est pourtant devancé par le socialiste Nicolas Mayer-Rossignol, qui obtient 28 % des suffrages contre 21% pour l'écologiste. À Paris, le candidat EE-LV David Belliard remporte 11% des voix, derrière Anne Hidalgo, Rachida Dati et Agnès Buzyn. La maire sortante, donnée largement en tête, a appelé à l'union avec les écologistes au second tour pour affronter les "crises qui s'annoncent". 

Lire aussi

"La poussée écologiste se confirme", s'est félicité le député Mathieu Orphelin, anciennement EE-LV, dans un communiqué, tout en modérant : "L'offre écologiste doit mûrir en se réinventant et en s'ouvrant davantage". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent